Rainha Dona Amélia

navire de guerre

Rainha Dona Amélia
Image illustrative de l’article Rainha Dona Amélia
Le croiseur Rainha Dona Amelia
Autres noms NRP República
Type croiseur protégé
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine portugaise entre 1830 et 1910 Marine portugaise
Chantier naval Arsenal - Lisbonne Drapeau du Portugal Portugal
Quille posée en 1897
Lancement
Armé en 1901
Statut perte en 1915
Équipage
Équipage 273 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
Caractéristiques techniques
Longueur 77,98 mètres
Maître-bau 11,78 mètres
Tirant d'eau 4,45 mètres
Déplacement 1 630 tonnes (1 683 pleine charge)
Propulsion 2 machines à vapeur (4 chaudières)
Puissance 5 000 ch
Vitesse 20 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage pas de notification
Armement 4 × 150 mm (Cal.45-1892)
2 × 100 mm (Cal.45-1891)
2 x 47 mm (Hotchkiss)
2 × 37 mm (Hotchkiss)
2 tubes lance-torpilles (356 mm)
Rayon d'action miles à nœuds (322 tonnes de charbon)
Aéronefs non

Le Rainha Dona Amélia (ou NRP Rainha Dona Amélia) fut un croiseur protégé unique de 3e classe construit à l'arsenal de Lisbonne (Portugal) pour la Marine portugaise.
Après la proclamation de la République portugaise du , il prit le nom de NRP República car ce croiseur prit part au coup d'État qui allait mettre fin à la Monarchie constitutionnelle portugaise en 1910.

ConceptionModifier

Le croiseur Rainha Dona Amélia avait une coque en acier. Il fut construit au Portugal par un ingénieur français Alphonse Croneau engagé pour moderniser l'arsenal de Lisbonne.

HistoireModifier

Le , le NRP Republica fut perdu après son échouement proche de Peniche, premier port portugais de pêche.

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

sources: