Ouvrir le menu principal

Raimo Kangro

compositeur, professeur à l'Académie estonienne de musique à partir de 1989
Raimo Kangro
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
RuilaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activité
Conjoint
Leelo Tungal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Maîtres
Distinctions

Raimo Kangro (TartuRuila) est un compositeur et pédagogue estonien.

Sommaire

BiographieModifier

Raimo Kangro naît dans une famille de jardiniers à Tartu. Il étudie le piano, puis la composition au conservatoire d'État de Tallinn (aujourd'hui l'Académie estonienne de musique et de théâtre ) jusqu'en 1973, avec Jaan Rääts, puis avec Eino Tamberg. En 1975 et 1976, il est directeur musical de la télévision estonienne. De 1977 à 1985, il est consultant auprès de l’Association des compositeurs de la République d’Estonie. À partir de 1993, il est directeur de la Fondation de la musique estonienne (Eesti Muusikafond) et dès 1989, il enseigne la composition à l’Académie estonienne de musique. En 1993, il est nommé conférencier.

Kangro est l'un des compositeurs de musique de chambre les plus prolifiques d'Estonie ce qui lui permet d'acquérir une renommée internationale en tant que compositeur. Sa musique est décrite comme puissante et impulsive[1]. Ses œuvres contiennent généralement beaucoup d'énergie rythmique et d'un grand sens du timbre[2].

En 1982, Raimo Kangro reçoit le prix national de la RSS d’Estonie, en 1994 le titre d’artiste honoré de la RSS d’Estonie et en 1996 le prix culturel de la République d’Estonie.

Raimo Kangro était marié à la poétesse estonienne Leelo Tungal (* 1947) qui lui fourni les textes de certaines de ses œuvres. Leur fille, Maarja Kangro (* 1973) est écrivaine.

ŒuvresModifier

SymphoniesModifier

  • Symphonie no 1 « Sinfonia Semplice » (1976)
  • Symphonie no 2 « Tuuru » (1985)
  • Symphonie no 3 « Sinfonia Sincera » (1986)
  • Symphonie no 4 « Clicking Symphony » (1993)

VocaleModifier

  • Imelugu [« Une histoire étrangère »] d'après le Décaméron de Boccace (opéra, 1972–1974)
  • Credo (oratorio, 1977)
  • Ooperimäng (opéra pour enfants, 1977)
  • Põhjaneitsi [« La vierge du Nord »] (opéra-rock, 1980)
  • Ohver (opéra, 1981)
  • Saabastega kass (comédie musicale, 1981)
  • Helin (sinfonisches Gedicht, 1985)
  • Sensatsioon (opéra-rock, 1986)
  • Uku ja Ecu (opéra, 1998)
  • Süda (opéra, 1999)

Musique de chambreModifier

  • Display IX pour vents, percussion et guitare basse

En outre, Kangro a notamment écrit trois concertos pour deux pianos (1978, 1988, 1992), un pour flûte, deux pianos (1974), un pour violon et un concerto pour basson, un trio avec piano et de nombreuses musiques de scènes et partitions pour le cinéma.

DiscographieModifier

  • Kalle Randalu , piano : Concerto pour piano n° 2, op.60 ; Display VIII Porträt Schuberts, op. 42; Access, op 59. Artes Edition, Bühl / Baden 2001.

Notes et référencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Raimo Kangro » (voir la liste des auteurs).
  1. Eesti Elulood, Tallinn: Eesti Entsüklopeediakirjastus 2000 (= Eesti Entsüklopeedia 14) (ISBN 9985-70-064-3), p. 136.
  2. Courte biographie, sélection d'œuvres par édition49

Liens externesModifier