Ouvrir le menu principal

La désignation de l'OTAN SS-N-16 « Stallion » désigne en fait deux missiles anti-navires soviétiques légèrement différents :

Le missile RPK-6 Vodopad (en russe : « РПК-6 Водопад », « Водопад » signifiant « Cascade ») est un missile d'un diamètre de 533 mm déployé depuis 1981[1], alors que le missile RPK-7 Veter (en russe : « РПК-7 Ветер », « Ветер » signifiant « Vent ») est une version d'un diamètre de 650 mm, déployée depuis 1984.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

Les deux missiles sont lancés depuis des tubes lance-torpilles, et leur propulsion est assurée par des moteurs-fusée à carburant solide une fois qu'ils ont émergé de la surface de l'eau[1]. Ils sont tous les deux à charges militaires multiples, emportant au choix une torpille conventionnelle de 400 mm ou une charge de profondeur à ogive nucléaire.

La portée améliorée du Veter, de près de 100 km, fut une avancée majeure sur son prédécesseur RPK-2 Viyuga (OTAN : SS-N-15 « Starfish »), qui ne pouvait parcourir que moins de la moitié de cette distance.

UtilisateurModifier

AncienModifier

ActuelModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Norman Polmar et Kenneth J. Moore, Cold war submarines : The design and construction of U.S. and Soviet submarines, Potomac Books Inc., , 1re éd., 670 p. (ISBN 978-1-57488-530-9, lire en ligne)
  2. (en) Norman Friedman, Naval Institute's guide to World naval weapon systems 1997-1998, Naval Institute press (Annapolis, MD), , 808 p. (ISBN 1-55750-268-4, lire en ligne), p. 679
  3. (en) « Shchuka B-class (NATO name "Akula") statistics » [archive du ], James Martin Center for Nonproliferation Studies (consulté le 9 septembre 2014)

Articles connexesModifier