Ouvrir le menu principal

La résurrection à Naïn est un des miracles accordés à Jésus-Christ. Il est relaté dans l'Évangile selon Luc. Comme pour de nombreux miracles, le Messie démontre son aspect divin, et incite à croire.

Résurrection à Naïn, sculpture du Mont Sacré de Varallo.

TexteModifier

Évangile selon Luc, chapitre 7, versets 11 à 17 :

« Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn ; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas! Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! Et le mort s'assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple. Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour. »

Traduction d'après la Bible Louis Segond.

InterprétationModifier

RéférencesModifier