Ouvrir le menu principal

République - Beaux-Arts (métro de Lille Métropole)

station du métro de Lille Métropole

République – Beaux-Arts
Amphithéâtre à l’air libre donnant sur la station de métro
Amphithéâtre à l’air libre donnant sur la station de métro
Localisation
Pays France
Ville Lille
Quartier Lille-Centre
Coordonnées
géographiques
50° 37′ 54″ nord, 3° 03′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

(Voir situation sur carte : Métropole européenne de Lille)
République – Beaux-Arts

Géolocalisation sur la carte : Lille

(Voir situation sur carte : Lille)
République – Beaux-Arts
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterrain
Quais 2
Historique
Mise en service
Nom inaugural République
Architecte(s) Gilles Neveux
Artiste(s) Armand Debève
Gestion et exploitation
Propriétaire Métropole européenne de Lille
Exploitant Ilévia
Ligne(s) (1)
Ligne (1)

République – Beaux-Arts est une station de métro française de la ligne 1 du métro de Lille Métropole. Située place de la République à Lille, la station permet de se rendre à la préfecture et au palais des beaux-arts.

Inaugurée le , elle s'appelle d'abord République avant de prendre le nom « République - Beaux-Arts » en 1997.

SituationModifier

La station République – Beaux-Arts se trouve dans le quartier de Lille-Centre. Elle se situe en dessous de la place de la République et du boulevard de la Liberté.

Elle est située sur la ligne 1 entre les stations Rihour et Gambetta à Lille.

HistoireModifier

La station est inaugurée le jour du passage de François Mitterrand, le sous l’appellation République. À la suite de la réouverture du palais des beaux-arts en 1997, le nom de la station a été modifié pour devenir République – Beaux-Arts[1].

Ses quais vont être allongés pour atteindre 52 mètres afin d'accueillir des rames de quatre voitures et ces travaux devraient s'achever en 2019-2020.

Service aux voyageursModifier

Accueil et accèsModifier

Les voies sont protégées par des portes palières. La station est accessible aux personnes à mobilité réduite grâce aux ascenseurs[2]. République – Beaux-Arts est bâtie sur trois niveaux souterrains, bénéficiant de plusieurs accès et de deux ascenseurs en surface :

  • niveau -1 : vente et compostage des billets, point Transpole pour les cartes d'abonnement ;
  • niveau -2 : niveau intermédiaire placé sous le forum permettant de choisir la direction du trajet ;
  • niveau -3 : accès à la ligne 1, voies centrales et quais opposés.

La station dispose de deux sorties permettant de sortir côté Lille-Centre ou côté Wazemmes. Deux autres sorties permettent de rejoindre la place de la République en passant par le théâtre.

DesserteModifier

IntermodalitéModifier

 
Entrée de la station, à l'arrière-plan, la préfecture

Au 1er janvier 2017, la station est desservie par les lignes Liane 1, Liane 90, 12, 18 et Citadine[3].

L'art dans la stationModifier

Son architecture remarquable a remodelé une partie de la place de la République. En effet, une sorte de forum creusée dans la place, surnommé « le cratère », apporte la lumière naturelle à la station. Gilles Neveux, l'architecte de cette station, a essayé de reproduire le style néoclassique des bâtiments environnants. Ce qui lui a fait plutôt choisir la pierre apparente plutôt que la brique rouge[4].

L'intérieur de la station rend hommage au musée des beaux-arts en offrant des reproductions d'œuvres des Beaux-Arts, une sculpture originale d'Armand Debève intitulée Les Muses, et également Spartacus de Foyatier, L'Automne et Le Printemps de Carrier-Belleuse[5]. Elle bénéficie en outre de murs traités façon miroir en certains points et d'une voûte qui repose sur une enfilade d'arcature de pierre dépareillés[4].

À proximitéModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Les stations de métro à Lille », Zoom sur Lille (consulté le 18 août 2010)
  2. Houillon et Sename 2011, p. 17.
  3. « Plan des transports en commun à Lille », Transpole (consulté le 3 mars 2017)
  4. a et b Marianne Ström, Métro-art et métro-poles, ACR Édition, (ISBN 2-86770-065-5), p. 94
  5. Collectif, Nord-Pas-de-Calais Picardie, Michelin, , p. 298