Ouvrir le menu principal

V'Lille
Image illustrative de l’article V'Lille
Logotype de V'Lille

Image illustrative de l’article V'Lille
Station près de la station Romarin du tramway de Lille - Roubaix - Tourcoing.

Situation Métropole européenne de Lille
Type Vélos en libre-service et location longue durée
Entrée en service
Stations 221
Fréquentation 730 000 locations (2011)
Propriétaire Métropole européenne de Lille
Exploitant EFFIA (Keolis)
Réseaux connexes TC de Lille Métropole :

Lille Metro Logo 2017.svg Métro
Lille Tramway Logo 2017.svg Tramway
Lille Bus Logo 2017.svg Autobus
Lille Bus Logo 2017.svg Lianes (BHNS)
V'Lille

V'Lille est le système de vélos en libre-service et de vélos en location longue durée de Lille et son agglomération inauguré le . Dans une première phase, il propose 4 100 vélos sur 221 stations en libre-service et 3 000 vélos en location longue durée, donnant accès direct à environ 600 km (en mai 2015) de pistes et voies cyclables[1] dans la métropole lilloise.

V'Lille est géré par EFFIA, filiale de Keolis, dans le cadre de la délégation de service public de Ilévia.

Sommaire

HistoireModifier

 
Installation d'une station de V'Lille près de l'église Saint-Martin de Roubaix.

D'abord appelé « Vélille », le projet fut présenté par Martine Aubry le [2]. Les travaux d'implantation des stations ont démarré le [3]. La première station de vélo a été implantée au niveau de la station de métro Marbrerie[4].

Lors de son inauguration, le , environ 850 vélos sur 84 stations en libre-service et 3 000 vélos en location longue durée étaient disponibles[3]. Le , l'ensemble du dispositif prévu pour la première phase du système, soit 1 100 vélos sur 110 stations, est en service[3]. Quelques stations sont également implantées dans les communes de La Madeleine et Mons-en-Barœul.

Au cours de l'année 2012, V'Lille poursuit son déploiement en dehors de Lille : de nouvelles stations sont mises en service à Villeneuve-d'Ascq (en ), Croix et Roubaix (en ), Tourcoing (annoncé pour le ), Lambersart et Lomme (annoncé pour ) et Wattrelos (annoncé pour )[5]. Le nombre de vélos en libre-service atteindra alors 2 100[5].

Les communes de Ronchin et de Saint-André-lez-Lille ont exprimé leur intérêt de rejoindre le périmètre du système[6]. Les vélos en location longue durée, qui ont moins de succès, pourraient d'ailleurs être reconvertis en vélos en libre-service[6].

Le 1er avril 2018, le service de location longue durée est abandonné faute d'un nombre suffisant de clients. La MEL annonce au même moment un redéploiement de certaines stations de vélo en libre service[7].

FréquentationModifier

Dès son lancement, le service compte 2 000 abonnés dont 1 700 pour le libre-service[3]. L'objectif affiché est d'arriver à 20 000 abonnés, libre-service et location longue durée confondus, d'ici 2015[3].

Après deux mois de fonctionnement, V'Lille compte 80 000 abonnés aux vélos en libre-service et 600 000 locations enregistrées, des chiffres jugés particulièrement bons par les responsables du gestionnaire et de la municipalité lilloise[8].

Afin de fluidifier le trafic de vélos parfois important en journée et ainsi permettre une rotation rapide des vélos, la ville de Lille, après différents tests a autorisé le passage au feu tricolore, quand il est rouge, des cyclistes voulant tourner à droite ou aller tout droit (carrefours en T).

Afin de pallier le manque de vélo dans le dispositif vélo à longue durée pliant de V'lille face à la demande très forte, en juillet 2014 le département du Nord est le premier département à lancer son propre système de location de vélo pliant basé sur le même système du V'lille.

DispositifModifier

Les bornesModifier

Dès son lancement, le dispositif comprend 110 stations, réparties sur Lille, La Madeleine et Mons-en-Barœul[9]. À terme, la métropole lilloise comptera environ 300 stations dans les mêmes communes en plus de Roubaix, Tourcoing, Lambersart et d'autres communes aux alentours[10].

Les vélosModifier

 
Un V'Lille dans la rue des Manneliers à Lille.

Le système compte 4 100 vélos sur 221 stations en libre-service et 3 000 vélos en location longue durée[11]. À terme, la métropole lilloise comptera 3 000 vélos en libre-service et 8 000 vélos en longue durée[9]. Si les autres réseaux n'évoluent pas, elle deviendra alors la seconde flotte de vélos après Paris et son Vélib'.

Les vélos disponibles en libre-service ont un cadre renforcé, deux béquilles et une masse de 24 kg. Ceux en location longue durée sont moins lourds (21 kg) et sont équipés d'un porte-bagages, de pneus de ville et d'un panier amovible.

Sous la volonté de Martine Aubry, les V'Lille sont de couleurs rouge et noir, pour rappeler les couleurs de la ville et pour être visibles sur les routes[12]. Les vélos sont des b'Twin, fabriqués à Lille-Fives par la société Oxylane[10], à la suite d'un partenariat conclu avec Ilévia[12].

Gestion de la raretéModifier

La répartition des vélos sur les bornes en libre-service s'effectue par les déplacements des usagers. Des équipes du gestionnaire interviennent également pour renforcer la régulation et éviter que des stations soient pleines ou vides.

Modalités de locationModifier

TarifsModifier

Au , les tarifs pour la location de vélo en libre service sont les suivants :

Tarif VLS
Tarif tout public Tarif abonné Ilévia
Demi-heure* 1 €
Journée 1,60 €
Semaine 7,20 €
Année 37 € 24,50 €

* Pour un usage de 1 h minimum la première demi-heure gratuite

ControversesModifier

Sécurité routièreModifier

Comme pour le service de vélos en libre-service Vélib', ajouter plusieurs milliers de vélos dans la circulation d'une grande ville pose la question de la sécurité. La communication faite sur ce service rappelle aux futurs usagers de respecter le code de la route.

Notes et référencesModifier

  1. Deux-roues, pistes, parcours & stationnement MELétr, consulté 2015-05-21
  2. « Le visage du futur « VéLille » dévoilé ce matin », Nord Éclair, (consulté le 18 septembre 2011)
  3. a b c d et e « L'armada rouge et noire prête pour le « V-Day » », Nord Éclair, (consulté le 12 décembre 2011)
  4. « Fini le régime sans selle à Lille », 20 minutes, (consulté le 18 septembre 2011)
  5. a et b « V'Lille : présentation » (consulté le 23 juin 2012)
  6. a et b « V’Lille transforme ses VLD en VLS », (consulté le 23 juin 2012)
  7. « Clap de fin pour la location de V'Lille en longue durée » (consulté le 28 janvier 2019)
  8. « Vélo : le V'Lille adopté par les Lillois, parfois un peu trop… », Ville, Rail & Transports, (consulté le 25 septembre 2011)
  9. a et b « Martine Aubry présente le V'Lille, vélo en libre-service de la métropole lilloise », La Voix éco, (consulté le 18 septembre 2011)
  10. a et b Laurie Moniez, « Le VéLille disséminé dans tous les quartiers », Nord éclair, (consulté le 3 juin 2011)
  11. « Martine Aubry inaugure le V'Lille, vélo en libre-service ou en longue durée », Libération, (consulté le 18 septembre 2011)
  12. a et b Julien Lécuyer, « Le b'Twin Village à Lille, « Disneyland du vélo », en piste pour l'inauguration, jeudi », La Voix du Nord, (consulté le 8 juin 2011)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier