Régis Forissier

réalisateur de cinéma et de télévision français

Régis Forissier, né le à Saint-Jean-Bonnefonds et mort le à Chomelix, est un réalisateur de cinéma et de télévision français. Il est le réalisateur du Tour de France pour France Télévisions de 1990 à 1997.

Régis Forissier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Maire
Chomelix
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
ChomelixVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Régis Antoine Marie ForissierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

Régis Forissier est né en 1929 dans la Loire. Amoureux de technique et de cinéma, il fait ses débuts en 1953 à Paris dans ce milieu en tant que scripte puis assistant de Claude Sautet. Il collabore ensuite avec Édouard Molinaro ou encore Jacques Becker[1].

Au début des années 1960, l'horizon se bouche pour lui dans le cinéma et il intègre l'Office de radiodiffusion et télévision française comme assistant puis très vite comme réalisateur. Il s'impose alors rapidement comme une référence dans la réalisation de films dramatiques en direct. Il se fait vite un nom et une réputation : celle d'un réalisateur audacieux et toujours en quête de nouveautés[1].

Au début des années 1990, il devient réalisateur des grands rendez-vous sportifs : Tournoi des Cinq Nations, Paris-Dakar[2], 24 Heures du Mans ou encore le Tournoi de Roland-Garros... Mais c'est sur le Tour de France qu'il va marquer les esprits en cassant les codes et en offrant une retransmission novatrice de la célèbre course cycliste. Grâce aux hélicoptères, il met en valeur les paysages français en plus de la compétition sportive. En 1991, il est récompensé du 7 d'or du meilleur réalisateur de direct et de celui de la meilleure réalisation sportive pour le Tour de France[1]. En 1996, il prend sa retraite[1].

En 1995, il devient maire de Chomelix dans la Haute-Loire. Il est réélu en 2001 et 2008 avant de démissionner en 2012.

En 2011, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Elle lui est remise par les sénateurs Jean Boyer et Adrien Gouteyron, et par Jean-Marie Leblanc, ex-patron du tour de France cycliste, lors d'une cérémonie à Paris en présence de nombreux élus de Haute-Loire[3]. Il publie en 2019 un livre retraçant sa carrière de réalisateur, Ce fut un beau métier[4].

Il meurt le à l'âge de 91 ans[1].

FilmographieModifier

Assistant réalisateurModifier

RéalisateurModifier

  • 1964 - 1972 : Les Coulisses de l'exploit (émission de télévision)
  • 1967 : Tel quel (télévision)
  • 1967 : En direct de… Le Bourget (télévision)
  • 1973 : La difficulté d'être onze (télévision)
  • 1973 : L'Affaire Bougrat (télévision)
  • 1974 : Affaire Bernardy de Sigoyer (télévision)
  • 1979 : La ville, la nuit (télévision)
  • 1980 : Le Devine-vent (télévision)
  • 1980 : Les Aventures de Thomas Gordon (télévision)
  • 1981 : Voyage entre les lignes - Marcel Pagnol (télévision)
  • 1982 : Au gui l'an neuf (télévision)
  • 1985 : L'Abbé Faria (télévision)
  • 1986 : Cinéma 16 - L'amour tango (télévision)

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Christophe Darne, « Régis Forissier, l'ancien réalisateur du Tour de France et maire de Chomelix, est décédé », sur www.leveil.fr, L'Éveil de la Haute-Loire, (consulté le 30 août 2020).
  2. « Disparition du réalisateur de télévision Régis Forissier », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 1er septembre 2020).
  3. Jean-Claude Faure, « Régis Forissier élevé au grade de chevalier de la légion d’honneur », sur www.leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le 30 août 2020).
  4. Régis Forissier, Ce fut un beau métier, (lire en ligne)
  5. Décret du 31 décembre 2010 portant promotion et nomination

Liens externesModifier