Ouvrir le menu principal

Les régions de la Méditerranée sont un espace décrit par la Commission européenne dans le rapport Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus[1].

Le découpage adopté par la Commission dans ce rapport est une simple hypothèse de travail visant à faciliter les analyses et à mettre en évidence les dynamiques transnationales[2]. La Commission ajoute, par ailleurs, que ce découpage ne vise pas à créer de « nouvelles super-régions européennes »[2].

Sommaire

DéfinitionModifier

Les régions de la Méditerranée se subdivisent en deux espaces propres : l'arc latin et la Méditerranée centrale[3].

Arc latinModifier

Article détaillé : Arc latin.

Cet arc regroupe les régions continentales de l’Espagne, de la France et de l'Italie qui, depuis l'Andalousie jusqu'au Latium, bordent la Méditerranée[3].

Méditerranée centraleModifier

Article détaillé : Méditerranée centrale.

Cet espace regroupe les régions du Mezzogiorno et les régions grecques[3].

Caractéristiques communesModifier

Les caractéristiques communes de ces régions sont[3] :

  • une base culturelle méditerranéenne,
  • un espace fragmenté parsemé de grands centres urbains : cette fragmentation est due à la présence de la mer et de la montagne qui entraine une disparité du développement.
  • un environnement fragile,
  • un clivage entre le littoral et les régions de l’arrière-pays,
  • et une démographie en hausse.

SourcesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Bruce Millan, Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus, Bruxelles, Commission des Communautés européennes, , 247 p. (ISBN 92-826-9100-4, lire en ligne)
    • « Annexe : Perspectives transnationales du développement territorial européen », dans Bruce Millan, Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus,

ComplémentsModifier