Quai Louis-Blériot

quai de Paris, France

16e arrt
Quai Louis-Blériot
Voir la photo.
Quai Louis-Blériot au niveau du pont Mirabeau en 2012 ; à gauche, en contrebas, la voie Georges-Pompidou.
Voir la plaque.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Auteuil
Début 9, avenue de Versailles et 5, rue Maurice-Bourdet
Fin 191, boulevard Murat
Morphologie
Longueur 1 620 m
Largeur 13 à 18 m
Historique
Dénomination Arrêté du
Ancien nom Quai d’Auteuil
Géocodification
Ville de Paris 5707
DGI 5766
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Quai Louis-Blériot
Géolocalisation sur la carte : 16e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 16e arrondissement de Paris)
Quai Louis-Blériot
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le quai Louis-Blériot est un quai situé le long de la Seine, à Paris, dans le 16e arrondissement.

Situation et accèsModifier

 
Plaque.

Long de 1 620 mètres, il commence au 9, avenue de Versailles et au 5, rue Maurice-Bourdet et finit au 191, boulevard Murat.

Le quai comporte une partie haute longée sur la totalité de sa longueur aux numéros pairs (côté ville) en majorité par des immeubles résidentiels, par les nos 1 à 21 côté fleuve uniquement sur un tronçon au départ de la rue Maurice-Bourdet, et une berge basse sur laquelle a été réalisée en 1961 la voie Georges-Pompidou. Cette route a été réduite en 2016 de 2 à une voie de circulation dans le sens amont (de la banlieue vers Paris) et longée par une piste cyclable bidirectionnelle qui se prolonge, au sud jusqu'à la limite territoriale de Paris et de Boulogne-Billancourt, au nord jusqu'au niveau de la rue Beethoven sur l'avenue de New-York.

La circulation sur le quai haut est également à sens unique vers l'amont (de la banlieue en direction de Paris) sauf un court tronçon bidirectionnel entre les rues Van-Loo et Fantin-Latour.

Le quartier est desservi par la ligne    aux stations Église d’Auteuil, Chardon-Lagache et Mirabeau, par les lignes de bus RATP 226272 et par les lignes N12N61 du Noctilien.

Origine du nomModifier

 
L’aviateur Louis Blériot.

Son nom est un hommage à l’aviateur français Louis Blériot (1872-1936).

HistoriqueModifier

Le quai était à l'origine un simple chemin de halage viabilisé au cours des années 1860 et bordé de constructions basses, maisons, cafés, ateliers bâties à partir des années 1880 avec un espace non construit à l'arrière jusqu'à l'avenue de Versailles. L'urbanisation dense du site a débuté au cours de l'entre-deux-guerres avec des immeubles en majorité des années 1930 entre le pont de Grenelle et le pont Mirabeau, pour la plupart des années 1930 aux années 1950 sur la partie sud. La dénomination du quai résulte d'un arrêté municipal du  ; il s'appelait auparavant « quai d’Auteuil[1] ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Dans la littératureModifier

Dans Le Flâneur des deux rives (1918), Guillaume Apollinaire écrit : « Peu de Parisiens connaissent le nouveau quai d'Auteuil. En 1909 il n'existait pas encore. Les berges aux bouges crapuleux qu'aimait Jean Lorrain ont disparu. « Grand Neptune », « Petit Neptune », guinguettes du bord de l'eau, qu'êtes-vous devenus ? Le quai s'est élevé à la hauteur du premier étage. Les rez-de-chaussée sont enterrés et l'on entre maintenant par les fenêtres »[4].

RéférencesModifier

  1. « Quai Louis-Blériot », Nomenclature officielle des rues de Paris, www.v2asp.paris.fr.
  2. « La lettre de XVIe demain », no 147, octobre 2013, www.16emedemain.fr (consulté le 18 novembre 2018).
  3. « 40, quai Louis-Blériot », sur pss-archi.eu.
  4. Guillaume Apollinaire, Le Flâneur des deux rives, chapitre « Souvenir d’Auteuil », p. 5-20, éditions de la Sirène, 1918.

Article connexeModifier