Église Notre-Dame-d'Auteuil

église située à Paris, en France

L’église Notre-Dame d’Auteuil ou simplement église d’Auteuil se situe sur la colline d'Auteuil, place de l'Église-d'Auteuil dans le 16e arrondissement de Paris.

Église Notre-Dame-d'Auteuil
L'église depuis la sortie du métro.
L'église depuis la sortie du métro.
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Paris
Début de la construction 1877
Fin des travaux 1892
Style dominant Romano-byzantin
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2018)
Site web www.notredamedauteuil.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris
Coordonnées 48° 50′ 50″ nord, 2° 16′ 09,7″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Église Notre-Dame-d'Auteuil
Géolocalisation sur la carte : 16e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 16e arrondissement de Paris)
Église Notre-Dame-d'Auteuil
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Dame-d'Auteuil

Ce site est desservi par la station de métro Église d'Auteuil sur la ligne 10 du métro de Paris.

Histoire modifier

  • L'église remplace une première église du XIe siècle, reconstruite au XIVe siècle, entourée de son cimetière, puis agrandie aux XVe et XVIIe siècles.
  • Devenue trop petite pour une population en pleine expansion, l'église a été reconstruite entre 1877 et 1892, Auteuil, qui était à l'origine un hameau possédant sa propre paroisse, ayant été rattachée à Paris en 1860. L’église a été construite dans le style romano-byzantin par l'atelier de l'architecte Émile Vaudremer, architecte diocésain.
  • Sur la place devant l'église, se trouve un obélisque en marbre brèche rouge, dédié « aux mânes d'Aguesseau » (Henri François d'Aguesseau), érigé en 1753, et restauré en l'an IX de la république.
  • Le , une messe de commémoration en hommage à l'artiste Claude François y est organisée.

L'église est inscrite en au titre des monuments historiques[1].

Description modifier

L'église donne à l'est sur la place de l'Église-d'Auteuil. Elle est bordée au nord et à l'ouest par la rue Corot et au sud par la rue Wilhem.

Extérieur modifier

Le bâtiment est de taille rectangulaire. Il mesure 63 m de longueur, la flèche culmine à 50 m de hauteur.

  • L'église se caractérise par un clocher culminant à 50 mètres. Les cloches sonnent les heures et les quarts.
  • À l'entrée du porche, à gauche, la Vierge à l'Enfant accueille les visiteurs. Elle est placée en avant du tympan, où est représenté le Christ en majesté dans une mandorle, bénissant de sa main droite et tenant sur son genou gauche un livre fermé. Sur le linteau, la croix et le pampre de vigne font référence à ce verset de l'Évangile : « Je suis la vigne ; vous êtes les sarments (Jean 15, 5). »

Intérieur modifier

  • La nef est séparée des bas-côtés par des piliers cruciformes supportant une succession de coupoles. Un grand ravalement intérieur a eu lieu de septembre 2021 à octobre 2023, qui a permis de considérablement éclaircir l'église, auparavant très assombrie. Elle a coûté 3 millions d'euros, dont 1 million par les mécènes et donateurs de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris.

La nef se termine par une haute et large abside peinte et dorée où le Christ pantocrator est représenté. L'autel moderne est en plaque de plomb repoussé recouvertes de feuilles d'or ornées de séraphins qui rappellent l'Arche d'alliance. C'est l'œuvre de Philippe Kaeppelin, comme le Christ en croix.

Dans la chapelle des Âmes-du-Purgatoire se trouve une statue (œuvre d’Anatole Marquet de Vasselot) de Pierre-Henri Lamazou, ancien curé d’Auteuil et ancien évêque de Limoges. Peu après sa mort survenue en 1883, il fut inhumé en 1884 dans l'église Notre-Dame-d'Auteuil en raison de son implication dans la construction de cet édifice lorsqu’il était curé de la paroisse.

Une Mater Dolorosa de Jean-Baptiste Carpeaux est présentée sous vitrine dans la chapelle du transept Nord.

  • La grande crypte a été rénovée et est accessible depuis l'arrière de l'église. Y est conservée une copie d'une Vierge en terre cuite du XVIIe siècle qui se trouvait dans l'ancienne église, l'originale ayant été volée en 2006.

Les grandes orgues modifier

  • 3 claviers manuels et pédalier.
  • 53 jeux sur 71 rangs.
  • Traction électrique des claviers et des jeux.

À l'origine, l'orgue de 46 jeux sur 3 claviers complets et un pédalier commandé à la manufacture de grandes orgues Cavaillé-Coll devait être d'abord exposé dans la salle des fêtes au palais du Trocadéro pendant l'exposition de 1878 puis, après la clôture de l'exposition, transporté et posé dans la nouvelle église Notre-Dame d'Auteuil[2]. À la fermeture de l'exposition, l'orgue du palais du Trocadéro n'est finalement pas enlevé[3] et Cavaillé-Coll propose alors un autre instrument encore plus beau, à 2 claviers manuels et 32 jeux, qui est inauguré le [4].

L'orgue actuel se caractérise par sa grande qualité ; il est plutôt adapté pour la musique romantique, comme celle de Widor ou Dupré.

Les cloches modifier

Le clocher abrite une sonnerie de 4 cloches de volée et un timbre.

  • Marie : Fa 3 - 780 kilos, fondue en 1565
  • Marie-Valentine-Sophie : La bémol 3 - 360 kilos, fondue en 1884 par Georges Bollée, fondeur à Orléans
  • Adrienne-Assomption : Si bémol 3 - 280 kilos, fondue en 1926 par Georges Farnier, fondeur à Robécourt (Vosges)
  • Stéphanie-Anne-Reine : Do 4 - 190 kilos, fondue en 1926 par Georges Farnier, fondeur à Robécourt (Vosges)

La cinquième cloche qui ne porte pas de nom, se trouve dans la lanterne arrondie située en haut du clocher. Elle servait de timbre à l’ancienne horloge qui a aujourd'hui disparu.

  • La bémol 4 - 50 kilos, fondue en 1880 par Ferdinand Crouzet-Hildebrand, fondeur à Paris

Marie est classée monument historique depuis le .

Dimensions modifier

  • Superficie : 1 200 mètres carrés.
  • Longueur totale (du porche à l'abside) : 63,50 mètres.
  • Largeur : La nef, entre les axes des piliers qui la soutiennent, est large de 9,60 mètres ; la largeur de chacun des bas-côtés est de 3,65 mètres ; ce qui donne à l'église une largeur totale de 16,90 mètres à la hauteur de la nef. La largeur est de 20 mètres entre les murs des deux bras du transept.
  • Hauteur : La hauteur intérieure de la nef, des bras du transept et de l'abside est de 19,40 mètres. La voûte dans le chœur est à 27,70 mètres au-dessus du sol intérieur. La voûte de la crypte est à 5,50 mètres de hauteur. L'extrémité de la flèche en pierre du campanile est à 51 mètres au-dessus du sol.

Liste des curés de la paroisse modifier

Plaques dans l'église antérieures à 2023.
  • 1163 : Symon
  • 1250 : Simon
  • 1272 : Guitbert
  • 1515 : Pierre Chauvin
  • 1538 : Loys Plichon
  • 1538 : Loys Chalumeau
  • 1544 : Jehan Jusseaulme
  • 1591 : Nicolas Pinert
  • 1592 : François Arvisenet
  • 1606 : Jean Prévost
  • 1635 : Antoine Girard
  • 1645 : Siméon Lhostellier
  • 1658 : François Loyseau
  • 1663 : Pierre Le Camus de Villiers
  • 1678 : François Loyseau
  • 1722 : Pierre Corbonnoys
  • 1761 : Jacques Georges Picquet
  • 1785 : Joseph Barré
  • 1793 : Jean André Vaschalde
  • 1802-1809 : Jean André Vaschalde
  • 1809-1832 : Emmanuel Gabriel Lacrole
  • 1832-1835 : Pierre Thomas de Fisicat
  • 1835-1845 : Pierre Hippolyte Fuex
  • 1845-1858 : Pierre Le Gonidec de Kerdaniez
  • 1858-1867 : Bon Victorien Eudes
  • 1867-1870 : Gustave Charles Cathelin
  • 1870-1872 : Augustin Joseph Joiron
  • 1872-1874 : Pierre Bernard Hugony
  • 1874-1881 : Pierre-Henri Lamazou
  • 1881-1885 : Jules Denis Quinard
  • 1886-1896 : Léon Jean-Baptiste Defontaillier
  • 1897-1907 : Émile Beurnier
  • 1908-1925 : Adrien Rivencq
  • 1925-1929 : Pierre-Marie Fourneret
  • 1929-1946 : Henry Chevré
  • 1946-1971 : Olivier de Chasseloup-Châtillon
  • 1971-1981 : Jean Muller
  • 1981-1990 : Jean-Noël Bezançon
  • 1990-1996 : Bernard Goudey
  • 1996-2001 : Philippe Brizard
  • 2001-2010 : Gonzague Châtillon
  • 2010-2017 : Antoine de Romanet
  • 2017-2023 : Olivier Teilhard de Chardin
  • depuis 2023 : Antoine Devienne

Notes et références modifier

  1. Arrêté portant inscription au titre des monuments historiques, en totalité, de l'église Notre Dame d'Auteuil, sise place de l'Église-d'Auteuil à Paris 16e, p. 36.
  2. Manufacture de grandes orgues Cavaillé-Coll, Marchés : Marché pour la construction d'un grand orgue de 16 pieds en montre pour la nouvelle église Notre-Dame d'Auteuil - Paris, t. 2, Paris, 28 février 1863 - 15 juin 1878, 356 p. (lire en ligne), p. 338-340.
  3. Voir bulletin N°133 de la SHAP, 1986, cité dans la bibliographie
  4. Manufacture de grandes orgues Cavaillé-Coll, Etudes et contrats pour des travaux de réfection d'orgues, mémoires et factures : Bénédiction solennelle du Grand-Orgue de l’Église Notre-Dame-d’Auteuil, t. 2, Paris, 1823-1901, 421 p. (lire en ligne), p. 105r-106v.

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

Articles connexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes modifier