Ouvrir le menu principal

Publius Cornelius Rufinus

Publius Cornelius Rufinus est un homme politique de la République romaine, dictateur de 334 à 333 av. J.-C.

FamilleModifier

Il est le premier membre des Cornelii Rufini, branche de la gens Cornelia, à atteindre une haute magistrature. Les Cornelii Sullae, parmi lesquels Sylla, comptent parmi ses descendants[a 1]. Son petit-fils, Publius Cornelius Rufinus, devient dictateur et deux fois consul mais il est chassé du Sénat par le censeur Caius Fabricius Luscinus pour excès de luxe[a 2].

BiographieModifier

Publius Cornelius Rufinus aurait été nommé dictateur en 334 av. J.-C. alors que les consuls affrontent les Sidicins et que Rome craint une guerre contre les Samnites. Sa dictature semble se poursuivre en 333 av. J.-C., année pour laquelle les sources antiques ne donnent pas de noms de consuls et qui est considérée comme la première des quatre « années de dictature » de la fin du IVe siècle av. J.-C. apparaissant sur les Fastes capitolins[1]. Toutefois, Rufinus et son maître de cavalerie Marcus Antonius doivent abdiquer, leur nomination étant jugée irrégulière d'un point de vue religieux[2],[a 3].

Notes et référencesModifier

  • Sources modernes :
  1. Broughton 1951, p. 141.
  2. Broughton 1951, p. 140.
  • Sources antiques :
  1. Plutarque, Vies parallèles des hommes illustres, Sylla
  2. Aulu-Gelle, Nuits Attiques, XVII, 21, 19
  3. Tite-Live, Histoire romaine, VIII, 17, 3-4

BibliographieModifier

  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume I, 509 B.C. - 100 B.C., New York, The American Philological Association, coll. « Philological Monographs, number XV, volume I », , 578 p.