Antonii

familles romaines qui partageaient le nomen Antonius

Les Antonii sont les membres de l'une des plus importantes familles plébéiennes romaines, la gens Antonia. Le nomen Antonius pourrait être traduit par « inestimable ». Selon Tite-Live, la branche des Antonii Merendae est patricienne. Toutefois, le nomen Antonius n'a été porté jusque-là que par des plébéiens, ce qui n'est pas incompatible avec le fait qu'un de ses membres ait pu intégrer le décemvirat à pouvoir consulaire de composition mixte[1],[2].

Antonii
Gens Antonia

Branches
Sous la République ?Merenda, Balbus, Orator, Hybrida, Creticus, Antyllus
Sous l'Empire Musa, Saturninus, Natalis, Primus

Légende :

Patricien, Plébéien, Consulaire, Sénatorial, Équestre

Période Ve siècle av. J.-C. - IIIe siècle apr. J.-C.
Magistratures occupées
sous la République
Consulat 3 fois
Tribunat consulaire 1 fois
Décemvirat consulaire 1 fois

Gens et Liste des gentes romaines

OriginesModifier

Selon une légende, cette famille descend d'Anton, un fils du héros Hercule. Elle compte parmi ses membres plusieurs hommes d'États et généraux romains.

Principaux membresModifier

Sous la RépubliqueModifier

Sous l'EmpireModifier

Les empereurs Gordien Ier, Gordien II et Gordien III appartiennent également à la gens Antonia, mais ne sont pas directement liés aux membres précédents.

Notes et référencesModifier

  • Sources modernes :
  1. Broughton 1951, p. 46-47.
  2. Briquel 2000, p. 194.

BibliographieModifier

  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume I, 509 B.C. - 100 B.C., New York, The American Philological Association, coll. « Philological Monographs, number XV, volume I », , 578 p.
  • Dominique Briquel, « La nuit du Ve siècle », dans François Hinard (dir.), Histoire romaine. Tome I, Des origines à Auguste, , 1080 p. (ISBN 978-2-213-03194-1), p. 163-202