Przemysław de Toszek

Przemysław de Toszek
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Dynastie Piast, Piast de Cieszyn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Anna Żagańska (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfant
Marguerite de Toszek (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Przemysław de Toszek (polonais : Przemysław Toszecki) (né vers 1425 – † ) fut duc d'Oświęcim entre 1434 et 1445 conjointement avec ses frères et corégents et duc de Toszek (allemand : Tost) de 1445 jusqu'à sa mort.

BiographieModifier

Przemysław est le second fils du duc Casimir Ier et de sa première épouse Anna, fille du duc Henri VIII de Żagań. Après la mort de son père en 1434, Przemysław se trouve sous la garde de son frère le plus âgé Venceslas Ier. En 1441 Venceslas Ier sous les pressions du roi de Pologne convient ses jeunes frères, Przemysław et Jean IV de rendre l'hommage féodal au royaume de Pologne, dès qu'ils ont atteint l'âge adulte.

La division formelle du duché intervient le . Przemysław reçoit la plus petite part du duché la cité de Toszek. Sa première décision comme souverain indépendant est d'entrer en conflit avec l'évêque de Cracovie, Zbigniew Oleśnicki, qui avait acheté Siewierz au duc de Cieszyn. Un premier accord signé entre les parties le à Cracovie, reste lettre morte et le Przemysław attaque avec ses troupes le château de l'évêque à Siewierz.

Relations avec la PologneModifier

En 1452 Przemysław soutient son jeune frère Jean IV lors de son conflit avec le roi Casimir IV de Pologne. Peu après les troupes des deux frères sont défaites et ils sont contraints de reconnaître dans un document signé le ), que Przemysław porte la responsabilité de cette guerre, qu'il rend la liberté aux prisonniers, et paie 2 000 fines titre de compensation. En dépit de la trêve conclue, Przemysław poursuit ses attaques et interdit aux marchands polonais d'entrer dans ses domaines. Le règlement définitif du conflit entre les ducs et la Pologne intervient à Gliwice peu de temps après; aux termes de ce traité, Przemysław consent à la vente du duché de Oświęcim à la Pologne.

L'amélioration des relations de Przemysław avec le royaume de Pologne l'oblige au service armé dans la guerre de Treize Ans contre l'ordre Teutonique, d'où il revient en 1456. Malgré sa coopération avec la Pologne, Przemysław se porte aux côtés de son frère Jean IV dans sa guerre frontalière contre le roi Casimir IV de Pologne. Après de nouvelles négociations diplomatiques, le à Bytom un nouvel accord est finalement conclu entre les deux frères et la Pologne.

Relation avec la BohêmeModifier

En 1471 Przemysław soutient la candidature de Władysław Jagiellon au trône de Bohême, et s'attire la haine de l'autre candidat au trône le roi de Hongrie Matthias Corvin. Ce n'est que le que le duc Toszek se voit confirmer sa souveraineté mais seulement en échange d'un Hommage féodal à la Bohême. La cérémonie se déroule le de la même année à Olomouc.

Przemysław meurt en décembre 1484 dans son château nouvellement reconstruit de Toszek. Il est inhumé dans l'église Saint-Pierre locale. Après sa mort sans descendance masculine le duché de Toszek est hérité par son frère Jean IV, mais il est immédiatement confisqué par le roi Matthias Corvin qui le réclamait en s'appuyant sur des droits douteux.

Union et postéritéModifier

Le Przemysław épouse Margueritte [également nommé Machna] (né vers 1442/1449-50 - † entre 1468 et le ), fille du duc Nicolas Ier d'Opole. Ils ont une fille :

  • Margueritte de Toszek (née vers 1467/68 – † ), abbesse de Sainte-Claire de Wrocław.

Source de la traductionModifier

BibliographieModifier

  • (de) Europaïsche Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Auschwitz †1495/97, von Zator †1513 und von Tost †1464 sowie die Herzoge von Teschen 1315-1625 resp. 1653 des Stammes der Piasten Volume III Tafel 16.
  • (de) Historische Kommission für Schlesien (Hrsg.): Geschichte Schlesiens, Bd. 1. Sigmaringen 1988, (ISBN 3-7995-6341-5), p. 190, 203, 206, 215 et 217 (als Primislaus II., Hg. von Teschen-Auschwitz).
  • (de) Hugo Weczerka: Handbuch der historischen Stätten: Schlesien. Stuttgart, 1977, (ISBN 3-520-31601-3), p. 539 sowie Stammtafel auf p. 598/599.
  • (cs) Rudolf Žáček: Dějiny Slezska v datech. Prague, 2004, (ISBN 80-7277-172-8), p.  108 et 441 (als Přemysl III. Osvětimsko-Zátorský).