Le protocole d'Uqair (ou convention d'Uqair)[1] est un accord conclu à Uqair (en) le qui définissait les frontières entre l'Irak et le sultanat du Nejd (Arabie saoudite moderne) et entre le Koweït et le Nejd. Il a été imposé[2] par Percy Cox, le haut-commissaire britannique en Irak, en réponse aux agissements des pillards bédouins du Nejd sous Ibn Saoud. Cox a rencontré Ibn Saoud et le major John More[3], l'agent politique britannique au Koweït. Les limites définissaient une zone neutre Irak-Arabie saoudite et une zone neutre Koweït-Arabie saoudite.

Le Koweït n'a été autorisé à jouer aucun rôle dans la négociation de l'accord d'Uqair, alors que les Saoudiens et les Britanniques définissaient les frontières modernes du Koweït. Le Koweït a perdu plus des deux tiers de son territoire à la suite de cet accord[4] et le sentiment anti-britannique y a donc augmenté.

Bibliographie

modifier

Références

modifier
  1. Map of boundaries determined by Uqair Protocol
  2. Imposition of Uqair Protocol
  3. Crystal.
  4. Mary Ann Tétreault, The Kuwait Petroleum Corporation and the Economics of the New World Order, , 2–3 p. (lire en ligne)

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier