Ouvrir le menu principal

Propulseur

Outil ou appareil servant à propulser

Le terme « propulseur » désigne un équipement destiné à propulser, qui peut être de nature différente selon le domaine considéré.

"Photographie d'un propulseur en bois de rennes représentant une hyène rampante."
Propulseur dit « à la hyène rampante », en bois de renne.
Abri de la Madeleine, Magdalénien.

TechnologieModifier

Un propulseur est un dispositif permettant de fournir une poussée à un engin (véhicule terrestre, bateau, avion, fusée, etc.) dans le but de le mouvoir. Cette poussée peut être produite par friction (pneumatiques, roues), par déflexion d'une masse de fluide (voile, aile d'un planeur), par accélération d'une masse de fluide (hélice, rotor) ou par la force de réaction due à l'éjection de matière (moteur fusée).

Voir les articles traitant de la propulsion.

Préhistoire et ethnographieModifier

 
Propulseur sculpté du Mas d'Azil
 
Principe d'utilisation du propulseur
 
Schéma d'atlatl utilisé par les populations amérindiennes.
 
Inuit utilisant un propulseur

Un propulseur, appelé aussi propulseur à crochet, est un dispositif permettant d'accroître la vitesse initiale et donc la portée ou la force de pénétration d'un projectile (lance, sagaie, etc.). Il est constitué généralement d'un bâton (tige rectiligne d’une cinquantaine de centimètres parfois terminée par un œillet) dont l'une des extrémités comporte un crochet (extrémité décorée d’une ou deux figures animales sculptées en ronde-bosse : cheval, bouquetin, poisson, bison)[1]. Le propulseur prolonge le bras humain et multiplie sa vitesse par effet de levier.

Il est attesté en Europe dès le Paléolithique supérieur, du Solutréen supérieur au début du Magdalénien supérieur, de -23000 à - 15000[2] dans une région limitée (Périgord et Pyrénées). Certains éléments de propulseur en matière dure animale (bois de renne ou ivoire de mammouth) étaient richement décorés et constituent des chefs d'œuvre de l'art mobilier[3],[4].

Le propulseur est également très répandu chez les peuples contemporains de chasseurs-cueilleurs, notamment en Arctique, chez les Aborigènes d'Australie (woomera), chez les Kanaks de Nouvelle-Calédonie (ounep, sipp), ou chez les Amérindiens (chez qui il est connu sous le nom de atlatl dans la langue nahuatl).

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Art mobilier préhistorique
  2. Gwenn Rigal, Le temps sacré des cavernes, José Corti, 2016, p. 79-80.
  3. Cattelain, Pierre et Claire Bellier, 2002, La Chasse dans la Préhistoire : du Paléolithique au Néolithique en Europe… et ailleurs, Guides Archéologiques du Malgré-Tout, CEDARC, Treignes, Belgique.
  4. Stodiek, Ulrich, 1993, Zur Technologie der jungpalaolithischen Speerschleuder: Eine Studie auf der Basis archaologischer, ethnologischer, und experimenteller Erkenntnisse, Verlag Archaeologica Venatoria: Tubingen.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier