Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scholl.

Le prix frère et sœur Scholl (en allemand Geschwister-Scholl-Preis) est un prix littéraire créé en 1980 par le Landesverband Bayern e. V. du Börsenverein des Deutschen Buchhandels / Association du commerce allemand du livre à la Foire aux livres de Francfort-sur-le-Main et par la ville de Munich.

Chaque année est distingué un livre qui « témoigne d'indépendance d'esprit, encourage la liberté civile, le courage moral, intellectuel et esthétique et donne des impulsions importantes au sentiment de responsabilité dans le présent ».

Le prix est dédié à la mémoire de Sophie et Hans Scholl, des fondateurs étudiants d'un groupe de résistance (Weiße Rose / Rose Blanche) en Allemagne, contre le régime nazi pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il est doté de 10 000 euros. Le prix est remis lors d'une cérémonie à l'université Louis-et-Maximilien (Ludwig-Maximilians-Universität) de Munich.

LauréatsModifier

 
Geschwister-Scholl-Preis 2014 pour Glenn Greenwald. À gauche : Michael Lemling, au milieu : Glenn Greenwald, à droite : le maire de Munich Dieter Reiter
  • 2018 : Götz Aly pour Europa gegen die Juden. 1880–1945
  • 2017 : Hisham Matar pour Die Rückkehr. Auf der Suche nach meinem verlorenen Vater
  • 2016 : Garance Le Caisne pour Opération César
  • 2015 : Achille Mbembe pour Achille Mbembe, Critique de la raison nègre, Paris, Éditions La Découverte, , 263 p. (ISBN 978-2707177476)
  • 2014 : Glenn Greenwald pour La surveillance globale. Le cas Snowden, les services secrets américains et les conséquences
  • 2013 : Otto Dov Kulka
  • 2012 : Jürgen Dehmers (pseudonyme de Andreas Huckele (de)
  • 2011 : Liao Yiwu : Für ein Lied und hundert Lieder. Ein Zeugenbericht aus chinesischen Gefängnissen.
  • 2010 : Joachim Gauck : Winter im Sommer – Frühling im Herbst : Erinnerungen.
  • 2009 : Roberto Saviano : Das Gegenteil von Tod
  • 2008 : David Grossman : Die Kraft zur Korrektur
  • 2007 : Anna Politkovskaïa : Russisches Tagebuch (publication posthume)
  • 2006 : Mihail Sebastian : Voller Entsetzen, aber nicht verzweifelt (publication posthume) ((fr) Journal, traduit du roumain par Alain Paruit préface d'Edgar Reichmann - Stock, Paris octobre 1998, 568 pages)
  • 2005 : Neclá Kelek : Die fremde Braut ("La Fiancée importée", (ISBN 2877112926)). Publié début 2005, cette étude sociologique a suscité un débat national en Allemagne. Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Otto Schily, en a écrit une critique élogieuse dans l'hebdomadaire Der Spiegel.
  • 2004 : Soazig Aaron : Le Non de Klara éditeur Maurice Nadeau, (ISBN 2862311723), 180 pages
  • 2003 : Mark Roseman : In einem unbewachten Augenblick. Eine Frau überlebt im Untergrund
  • 2002 : Raul Hilberg : Die Quellen des Holocaust (Holocauste : les sources de l'histoire, éd. Gallimard, coll. « NRF »-essais, 2001 )
  • 2001 : Arno Gruen : Der Fremde in uns
  • 2000 : Hélène Holzman : Cette enfant vivra (Trois cahiers 1941-1944) (édition posthume), traduit de l'allemand par Elena Balzano, Actes Sud/Solin, 316 pages. (ISBN 2-7427-3941-6)
  • 1999 : Peter Gay : Meine deutsche Frage
  • 1998 : Saul Friedländer : Das Dritte Reich und die Juden (L'Allemagne nazie et les juifs, t.1, éditions du Seuil, 1997, (ISBN 2020202816))
  • 1997 : Ernst Klee : Auschwitz, die NS-Medizin und ihre Opfer
  • 1996 : Hans Deichmann : Gegenstände
  • 1995 : Victor Klemperer : Ich will Zeugnis ablegen bis zum letzten. Tagebücher 1933–1945 (publication posthume)
Je veux témoigner jusqu’au bout. Journal de 1933-1945 Traduit de l’allemand par Ghislain Riccardi, Michèle Kiintz-Tailleur et Jean Tailleur (Le Seuil)

Liens externesModifier