Ouvrir le menu principal

Prix de théorie John-von-Neumann

prix mathématique et économique
Ne pas confondre avec le Prix John von Neumann et la Conférence von Neumann.

Le prix de théorie John-von-Neumann (en anglais : John von Neumann Theory Prize[1]), décerné par l'Institute for Operations Research and the Management Sciences (INFORMS), est attribué chaque année à une personne (ou parfois à un groupe de personnes) qui a apporté des contributions fondamentales et durables de nature théorique, dans les domaines de la recherche opérationnelle et les sciences de la gestion.

Le prix est nommé d'après le mathématicien John von Neumann. Il récompense un ensemble de travaux plutôt qu'une contribution particulière. Le prix se veut une mise en valeur des contributions qui ont passé avec succès l'épreuve du temps. Les critères d'attribution comprennent la signification, l'innovation, la profondeur et l'excellence scientifique.

Le prix consiste en une dotation de 5 000 dollars, une médaille et une citation.

Le prix est attribué depuis 1975. Le premier récipiendaire était George Dantzig, récompensé pour ses travaux sur la programmation linéaire.

Liste des lauréatsModifier

Depuis 2000Modifier

Année Lauréat Mérite
2018 Dimitri Bertsekas et John Tsitsiklis pour leurs contributions au calcul parallèle et distribué ainsi qu'à la programmation neurodynamique[2].
2017 Donald Goldfarb et Jorge Nocedal pour leurs contributions à l'optimisation non linéaire
2016 Martin I. Reiman et Ruth J. Williams pour leurs travaux en recherche opérationnelle stochastique et en théorie des files d'attente
2015 Václav Chvátal et Jean Bernard Lasserre pour leurs travaux sur l'optimisation convexe, en particulier le rang de Chvatal, et la hiérarchie de Lasserre (en)
2014 Nimrod Megiddo pour son travail en autour de l'optimisation linéaire (notamment la complexité de l'algorithme du simplexe et des développements des méthodes de points intérieurs), ainsi que ses travaux en théorie algorithmique des jeux.
2013 Michel Balinski Pour ses travaux en optimisation (notamment l'énumération des solutions optimales d'un programme linéaire, des travaux en optimisation linéaire en nombres entiers et dans le lien avec l'économie), en combinatoire polyhedrale (en) (notamment des travaux sur les couplages, et sur le théorème de Balinski (en)) et sur les systèmes de votes.
2012 George Nemhauser
Laurence Wolsey[3]
pour leurs contribution exceptionnelles et durables à l'optimisation en nombres entiers, et à leurs enseignements exemplaires.
2011 Gérard Cornuéjols pour ses contributions fondamentales et larges à l'optimisation discrète, y compris ses recherches profondes sur les matrices équilibrées et idéales, les graphes parfaits et les plans de coupure pour l'optimisation mixte en nombre entiers.
2010 Søren Asmussen
Peter Glynn
pour leurs contributions remarquables à la théorie de la probabilité appliquée et à la simulation stochastique.
2009 Yurii Nesterov
Yinyu Ye
2008 Frank Kelly
2007 Arthur F. Veinott, Jr.[4] pour ses contributions profondes à trois domaines majeurs de la recherche opérationnelle et les sciences de la gestion : la théorie des inventaires, la programmation dynamique et la programmation des treillis.
2006 Martin Grötschel
László Lovász
Alexander Schrijver
pour leur travail fondamental et novateur en optimisation combinatoire.
2005 Robert Aumann en reconnaissance de ses contributions fondamentales à la théorie des jeux et des domaines liés.
2004 J. Michael Harrison (en) pour ses contributions profondes à deux domaines majeurs de la recherche opérationnelle et des sciences de la gestion: la théorie des files d'attente et les mathématiques financières.
2003 Arkadi Nemirovski
Michael Todd
pour leurs contribution profonde et fondatrices en optimisation continue.
2002 Donald Iglehart
Cyrus Derman
pour leurs contributions fondamentales à l'analyse des performances et l'optimisation de systèmes stochastiques.
2001 Ward Whitt pour ses contributions à la théorie des files d'attente, aux probabilités appliquées et en modélisation stochastique.
2000 Ellis L. Johnson (en)
Manfred Padberg

De 1975 à 1999Modifier

RemarqueModifier

Il existe aussi une Médaille John von Neumann attribuée annuellement par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) pour des résultats exceptionnels dans les sciences et technologies liées à l'informatique.

RéférencesModifier

  1. Une source pour la traduction française : « Michel Balinski, lauréat du Prix de théorie John von Neumann 2013 », sur polytechnique.edu.
  2. (en) « John von Neumann Theory Prize »
  3. Site officiel du prix sur le site de l'INFORMS.
  4. Anatole Katok, « Veinott Awarded John von Neumann Theory Prize », Notices of the AMS, vol. 55, no 6,‎ june–july 2008, p. 715–716 (lire en ligne).
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John von Neumann Theory Prize » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier