Right Livelihood Award

prix politique qui récompense les personnes ou associations qui travaillent et recherchent des solutions pratiques et exemplaires pour les défis les plus urgents de notre monde actuel.
(Redirigé depuis Prix Nobel alternatif)

Right Livelihood Award
Image associée à la récompense

2019
Nom original Right Livelihood Award
Description Récompense les personnes ou associations qui travaillent et recherchent des solutions pratiques et exemplaires pour les défis les plus urgents de notre monde actuel
Organisateur Right Livelihood Award Foundation
Pays Drapeau de la Suède Suède
Date de création 1980
Dernier récipiendaire Drapeau de l'Iran Nasrin Sotoudeh
Drapeau des États-Unis Bryan Stevenson
Drapeau du Nicaragua Lottie Cunningham Wren (en)
Drapeau de la Biélorussie Alès Bialiatski
Site officiel http://rightlivelihood.org/

Le Right Livelihood Award, largement connu sous le nom de « prix Nobel alternatif »[1], en partie lié au fait de l'importance de la bourse, récompense les personnes ou associations qui travaillent et recherchent des solutions pratiques et exemplaires pour les défis les plus urgents de notre monde actuel. Un jury décide des prix parmi des thèmes tels que la protection de l'environnement, les droits de l'homme, le développement durable, la santé, l'éducation, la paix, etc.

Jakob von Uexkull, fondateur du Prix Nobel alternatif

Créé en 1980 par Jakob von Uexkull, le prix est présenté chaque année, généralement le 9 décembre. La récompense financière (équivalente à 250 000 ) est partagée parmi les lauréats, habituellement quatre.

Prix Nobel et « prix Nobel alternatif »Modifier

Le nom du prix, Right livelihood, qui se traduit littéralement en français en « moyens d'existence justes », fait référence au cinquième point du noble sentier octuple du bouddhisme, qui enseigne que chaque individu est responsable de ses actes et doit prendre seulement une part équitable des ressources de la terre[2]. Le prix, bien qu'appelé le « prix Nobel alternatif » en français, n'est pas officiellement lié au prix Nobel.

En 1980, Jakob von Uexkull, « altermondialiste » avant l'heure[3], propose à la Fondation Nobel de créer deux nouveaux prix -Environnement et Développement humain- pour honorer ceux qui ne rentrent pas dans l'idéologie dominante[2]; comme la Banque de Suède l'a fait en 1968 pour le « prix Nobel de l'économie ». Devant le refus de la Fondation, il vend sa collection de timbres pour plus de 1 million de dollars et créé le « prix Nobel alternatif ». Pour lui le Nobel traditionnel pose deux problèmes : « Au temps d'Alfred Nobel la question environnementale ne se posait pas encore. Mon autre souci était que cette vénération du talent scientifique et technologique n'était pas en phase avec le monde »[4]. Depuis, la Fondation Nobel, par la voix de son directeur, Michael Solhman, se cantonne dans l'indifférence[3].

Les fondateurs du « prix Nobel alternatif » veulent mettre en évidence le fait que « le plus grand bénéfice pour l'humanité » peut être trouvé dans des champs différents des sciences traditionnelles ou des catégorisations strictes : le « prix Nobel alternatif » se veut un complément critique au prix Nobel. Conséquemment, la fondation du « Prix Nobel alternatif » a choisi le comme jour de remise des prix au parlement suédois, la veille de la cérémonie du prix Nobel. Pour Jakob von Uexkull, « ce n'est pas un hasard bien sûr, il s'agit de provoquer à chaque fois un débat sur les priorités de notre société »[3].

The Right Livelihood Award Foundation, la fondation du « prix Nobel alternatif », fait également constater combien le prix Nobel a rarement récompensé des personnes de sexe féminin ou des personnes originaires des « pays du Sud » (Tiers-Monde, PMA)[Note 1].

En 2019, le « prix Nobel alternatif » a été décerné 165 fois à des personnes ou des associations de 58 pays, travaillant souvent au niveau local et concret. Le but de la fondation est d'octroyer une récompense, de faire connaître le travail de base et de créer une plate-forme globale pour analyser les solutions existantes.

PrincipesModifier

La Fondation est une association politiquement indépendante et non-idéologique[Note 2], soutenue par des donations individuelles en provenance de différents pays. La Fondation a des organisations partenaires aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse.

Selon ses statuts, l'objectif de la Fondation est, grâce au prix, de promouvoir la recherche scientifique, l'éducation, la compréhension du public et des activités pratiques qui :

  • contribuent à un équilibre écologique planétaire,
  • visent à éliminer la pauvreté matérielle et spirituelle,
  • contribuent à la paix durable et à la justice dans le monde.

Le jury tente d'équilibrer les prix entre les hommes et les femmes, originaires du Nord et du Sud[5]. Les lauréats « partagent le courage personnel et ont travaillé à la transformation sociale », selon Jakob von Uexkull[6].

RetombéesModifier

Le prix veut être celui « du mode de vie juste »[a 1]. Les lauréats posent les bases d'un nouveau rapport entre les êtres humains et la nature.

« Au lieu de se résigner, de subir, de se résoudre à la fatalité, les pionniers du prix Nobel alternatif ont été profondément touchés par la douleur des Hommes, la nécessité des écosystèmes, l'horreur de la guerre. Si profondément touchés, qu'il était pour eux plus simple, plus positif et plus sain d'agir pour remédier à l'insupportable que de continuer à n'être que de simples spectateurs. Leur colère et leur désespoir, souvent réprimés, ont donc été pour eux de puissants moteurs de changement : leur capacité à être touchés par l'état de la planète leur a ouvert le cœur de la compassion. L'action est donc motivée par l'amour du monde et non par la haine des puissants. La compassion équivaut à ne plus considérer les problèmes du monde avec un regard distant, simplement impartial, mais à faire appel à des réactions émotionnelles et subjectives. »

— Geseko von Lüpcke in, [a 2]

Ils sont porteurs de « projets de l'espoir »[a 3], ayant pour objectif une « vie de qualité » pour le monde, et non pour quelques privilégiés. Ils ont trois qualités communes : « présenter de nouvelles visions, identifier des modèles et rendre l'innovation possible »[a 4].
Souvent à contre-courant, ou dans des situations inextricables, ces lauréats ont ouvert une brèche ; ils sont, selon l'expression de Jakob von Uexkull, des « possibilistes » [Note 3].

LauréatsModifier

Code couleur
Homme
Femme
Pays développés (« Pays du Nord »)[réf. nécessaire]
Pays en développement (« Pays du Sud »)[réf. nécessaire]


Les lauréates et lauréats du Prix Nobel alternatif
Année Lauréates et lauréats Organisation Pays
1980 1 Hassan Fathy   Égypte
2 Stephen Gaskin Plenty International (en)   États-Unis
1981 3 Mike Cooley   Royaume-Uni
4 Bill Mollison   Australie
5 Patrick van Rensburg Education with Production   Afrique du Sud
1982 6 Erik Dammann Future in Our Hands   Norvège Prix d'honneur
7 Anwar Fazal   Malaisie
8 Petra Kelly   Allemagne de l'Ouest
9 Wilfred Karunaratne Participatory Institute for Development Alternatives   Sri Lanka
10 George Trevelyan   Royaume-Uni
1983 11 Leopold Kohr   Autriche Prix d'honneur
12 Amory B. Lovins Rocky Mountain Institute   États-Unis
13 Hunter Lovins Rocky Mountain Institute   États-Unis
14 Manfred Max-Neef Centro de Alternativas de Desarrollo (CEPAUR)   Chili
15 Ibedul Gibbons et le peuple de Palau   Palaos
1984 16 Imane Khalifeh   Liban Prix d'honneur
17 Ela Bhatt Self-Employed Women's Association   Inde
18 Winefreda Geonzon Free Legal Assistance Volunteers' Association   Philippines
19 Wangari Muta Maathai Green Belt Movement   Kenya
1985 20 Theo Van Boven (en)   Pays-Bas Prix d'honneur
21 Cary Fowler Rural Advancement Fund International   États-Unis
22 Pat Roy Mooney Rural Advancement Fund International   Canada
23 Rajni Kothari (en) Lokayan   Inde
24 Janos Vargha Duna Kör (en)   Hongrie
1986 25 Robert Jungk   Autriche Prix d'honneur
26 Rosalie Bertell   Canada
27 Alice Stewart   Royaume-Uni
28 Helena Norberg-Hodge International Society for Ecology and Culture (en)   Inde
29 Evaristo Nugkuag Ikanan Organisations Indigènes du Bassin Amazonien (en)   Pérou
1987 30 Johan Galtung   Norvège Prix d'honneur
31 Mouvement Chipko   Inde
32 Hans-Peter Dürr Global Challenges Network   Allemagne
33 Frances Moore Lappé (en) Institute for Food and Development Policy (en)   États-Unis
34 Mordechai Vanunu   Israël
1988 35 Inge Genefke International Centre for Torture Victims (en)   Danemark Prix d'honneur
36 José Lutzenberger (en)   Brésil
37 John Charlewood Turner   Royaume-Uni
38 Mohammed Idris Sahabat Alam Malaysia   Malaisie
1989 39 Seikatsu Club Consumers' Co-operative Union   Japon Prix d'honneur
40 Melaku Worede   Éthiopie
41 Aklilu Lemma   Éthiopie
42 Legesse Wolde-Yohannes   Éthiopie
43 Stephen Corry (en) Survival International   Royaume-Uni
1990 44 Alice Tepper Marlin (en) Council on Economic Priorities   États-Unis Prix d'honneur
45 Bernard Lédéa Ouédraogo   Burkina Faso
46 Felicia Langer   Israël
47 Asociación de Trabajadores Campesinos del Carare   Colombie
1991 48 Edward Goldsmith   Royaume-Uni Prix d'honneur
49 Medha Patkar Narmada Bachao Andolan (en)   Inde
51 Bengt Danielsson et Marie-Thérèse Danielsson   Suède /   France
52 Jeton Anjain (en) Le peuple de Rongelap   Îles Marshall
53 Commissao Pastoral da Terra et Mouvement des sans-terre   Brésil
1992 54 Tapio Mattlar Kylätoiminta   Finlande Prix d'honneur
55 Zafrullah Chowdhury Gonoshasthaya Kendra   Bangladesh
56 Helen Mack Chang   Guatemala
57 John Gofman   États-Unis
58 Alla Yaroshinskaya (en)   Ukraine
1993 59 Arna Mer-Khamis Care and Learning   Israël
60 Sithembiso Nyoni Rural Associations for Progress   Zimbabwe
61 Vandana Shiva   Inde
62 Mary Dann (en) & Carrie Dann (en) Le Peuple Shoshones   États-Unis
1994 64 Astrid Lindgren   Suède Prix d'honneur
65 Service Volunteered for All (SERVOL)   Trinité-et-Tobago
66 H. Sudarshan (en) Vivekananda Girijana Kalyana Kendra (VGKK)   Inde
67 Ken Saro-Wiwa Mouvement pour la survie du peuple Ogoni   Nigeria
1995 68 András Bíró Hungarian Foundation for Self-Reliance   Hongrie
69 Serb Civic Council (en)   Bosnie-Herzégovine
70 Carmel Budiardjo TAPOL (en)   Indonésie
71 Sulak Sivaraksa   Thaïlande
1996 72 Herman Daly   États-Unis Prix d'honneur
73 Union des comités de mères de soldats de Russie   Russie
74 Kerala Sasthra Sahithya Parishad (en)   Inde
75 George Vithoulkas (en)   Grèce
1997 76 Joseph Ki-Zerbo   Burkina Faso
77 Jinzaburo Takagi (en)   Japon
78 Mycle Schneider   France
79 Michael Succow   Allemagne
80 Cindy Duehring   États-Unis
1998 81 International Baby Food Action Network (IBFAN) (en)   Suisse
82 Samuel Epstein   États-Unis
83 Juan Pablo Orrego   Chili
84 Katarina Kruhonja (en)   Croatie
85 Vesna Terselic (en)   Croatie
1999 86 Hermann Scheer   Allemagne Prix d'honneur
87 Juan Garcés (es)   Espagne
88 Consolidación de la Amazonía (COAMA)   Colombie
89 Grupo de Agricultura Orgánica   Cuba
2000 90 Tewolde Berhan Gebre Egziabher   Éthiopie
91 Munir Said Thalib   Indonésie
92 Birsel Lemke (en)   Turquie
93 Wes Jackson   États-Unis
2001 94 José Antonio Abreu   Venezuela
95 Rachel Avnery et Uri Avnery Bloc de la paix   Israël
96 Leonardo Boff   Brésil
97 Trident Ploughshares (en)   Royaume-Uni
2002 98 Martin Green   Australie Prix d'honneur
99 Centre Jeunes Kamenge   Burundi
100 Kvinna Till Kvinna (en)   Suède
101 Almada Martin   Paraguay
2003 102 David Lange   Nouvelle-Zélande Prix d'honneur
103 Walden Bello et Nicanor Perlas   Philippines
104 Citizens' Coalition for Economic Justice (en)   Corée du Sud
105 Ibrahim Abouleish SEKEM (en)   Égypte
2004 106 Swami Agnivesh (en) et Asghar Ali Engineer (en)   Inde Prix d'honneur
107 Natalia Estemirova Memorial   Russie
108 Bianca Jagger   Nicaragua
109 Raúl Montenegro (en)   Argentine
2005 110 Maude Barlow et Tony Clarke   Canada
111 Irène Fernandez   Malaisie
112 Roy Sesana First People of the Kalahari (en)   Botswana
113 Francisco Toledo   Mexique Prix d'honneur
2006 114 Daniel Ellsberg   États-Unis
115 Ruth Manorama (en)   Inde
116 Chico Whitaker   Brésil Prix d'honneur
117 Festival international de poésie de Medellin (en)   Colombie
2007 118 Christopher Weeramantry (en)   Sri Lanka
119 Dekha Ibrahim Abdi   Kenya
120 Percy Schmeiser et Louise Schmeiser   Canada
121 Dipal Barua Grameen Shakti   Bangladesh
2008 122 Krishnammal Jagannathan (en) et Sankaralingam Jagannathan (en) Land for tillers' freedom (LAFTI)   Inde
123 Amy Goodman   États-Unis
124 Asha Hagi Elmi   Somalie
125 Monika Hauser   Allemagne
2009 126 Catherine Hamlin   Australie
127 René Ngongo   République démocratique du Congo
128 David Suzuki   Canada Prix d'honneur
129 Alyn Ware   Nouvelle-Zélande
2010 130 Nnimmo Bassey Les Amis de la Terre   Nigeria
131 Erwin Kräutler   Brésil
132 Shrikrishna Upadhyay (en)   Népal
133 Physicians for Human Rights   Israël
2011 134 Huang Ming (en)   Chine Prix d'honneur
135 Jacqueline Moudeina   Tchad
136 GRAIN   Espagne
137 Ina May Gaskin (en)   États-Unis
2012 134 Hayrettin Karaca   Turquie Prix d'honneur
135 Campaign Against Arms Trade   Royaume-Uni
136 Sima Samar   Afghanistan
137 Gene Sharp   États-Unis
2013 138 Paul F. Walker   États-Unis
139 Hans Rudolf Herren Biovision International   Suisse
140 Raji Sourani   Palestine
141 Denis Mukwege   République démocratique du Congo
2014 142 Edward Snowden et Alan Rusbridger   États-Unis,   Royaume-Uni Prix d'honneur
143 Asma Jahangir   Pakistan
144 Basil Fernando (en) Asian Human Rights Commission (en) RAS de Hong Kong,   Chine
145 Bill McKibben 350.org   États-Unis
2015 146 Tony deBrum et le peuple des Îles Marshall   Îles Marshall Prix d'honneur
147 Sheila Watt-Cloutier   Canada
148 Kasha Jacqueline Nabagesera   Ouganda
149 Gino Strada Emergency   Italie
2016 150 Cumhuriyet[7],[8]   Turquie
151 Défense civile syrienne[7],[9]   Syrie
152 Mozn Hassan[7],[10] Nazra for Feminist Studies   Égypte
153 Svetlana Gannushkina[7],[11]   Russie
2017 154 Robert Bilott   États-Unis
155 Colin Gonsalves   Inde
156 Khadija Ismayilova   Azerbaïdjan
157 Yetnebersh Nigussie   Éthiopie
2018 158 Thelma Aldana, Iván Velásquez   Guatemala
159 Yacouba Sawadogo   Burkina Faso
160 Abdullah al-Hamid, Mohammad Fahad al-Qahtani, Waleed Abu al-Khair   Arabie saoudite
161 Tony Rinaudo   Australie
2019[12] 162 Aminatou Haidar Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l'homme   Sahara occidental
163 Guo Jianmei Défense des droits des femmes   Chine
164 Greta Thunberg Fridays for Future   Suède
165 Davi Kopenawa Yanomami Hutukara   Brésil
2020[13]
166 Nasrin Sotoudeh   Iran
167 Bryan Stevenson   États-Unis
168 Lottie Cunningham Wren (en)   Nicaragua
169 Alès Bialiatski   Biélorussie

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En novembre 2009, les statistiques d'attribution des prix Nobel font apparaître 40 lauréates pour 766 lauréats, soit moins de 5 % de femmes[réf. souhaitée].
  2. « La simple incitation au "penser autre" par une forme originale de questionnement est hautement politique quoique non-idéologique. ». Pour bien comprendre le sens de ces deux qualificatifs, voir l'article de Yves Heurté. Francosemailles 2002.
  3. « il existe un bien trop grand nombre de solutions pour être pessimiste et bien trop de problèmes pour être optimiste. Je dis toujours vous êtes des possibilistes, Jakob von Uexkull cité dans von ŀüpke-erlenwein et 2008 p 14 ».

RéférencesModifier

  • Geseko von Lüpke et Peter Erlenwein (trad. de l'allemand par Stéphanie Alglave), « Nobel » alternatif : 13 portraits de lauréats, Sète, La Plage, , 213 p. (ISBN 978-2-84221-191-2, présentation en ligne)
  • Autres sources

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Geseko von Lüpke et Peter Erlenwein (trad. de l'allemand), "Nobel" alternatif, 13 portraits de lauréats, Sète, La Plage, , 213 p. (ISBN 978-2-84221-191-2), p. 5 à 26

Autres sourcesModifier

Sites en françaisModifier

Sites étrangersModifier

Liens externesModifier