Prix Cécile-Gagnon

Le prix Cécile-Gagnon a été créé en 1997 par l'Association des écrivaines et des écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ), à la suggestion de l’écrivaine Francine Allard[1]. Le nom a été donné en l'honneur de Cécile Gagnon, la pionnière de la littérature jeunesse au Québec. Le jury est composé des membres du conseil d'administration de l'association[2]. Le prix salue annuellement la relève en littérature pour la jeunesse en décernant une bourse de 1 000 $ à l'auteur d'un premier roman pour la jeunesse. Les finalistes vont aussi visiter des bibliothèques de leur région pour rencontrer les jeunes[3]. En 2004, un second volet, remis aux trois ans, a été créé pour honorer les nouveaux auteurs d'albums.

La bourse est offerte par l’AEQJ en collaboration avec la librairie Monet de Montréal et financée par les droits d’auteur des recueils de nouvelles publiés annuellement par l’AÉQJ[1].

LauréatsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Le Prix Cécile-Gagnon », sur AÉQJ (consulté le )
  2. Suzanne Thibault, « Les prix littéraires », Lurelu, vol. 19, no 3,‎ , p. 43 (ISSN 0705-6567 et 1923-2330, lire en ligne)
  3. Marie-Josée Soucy, « L’AEQJ a vingt ans! », Lurelu, vol. 34, no 3,‎ , p. 94 (ISSN 0705-6567 et 1923-2330, lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier