PRISA
logo de Prisa
illustration de Prisa

Création 1972
Fondateurs Jesús de Polanco et José Ortega Spottorno (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Juan Luis Cebrián
Forme juridique Société anonyme
Siège social Madrid, Communauté de Madrid
Drapeau d'Espagne Espagne
Direction Manuel Mirat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Liberty Acquisition Holdings (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Médias de masse
Produits Presse écrite, radio, télévision
Filiales Prisa TV, El País, TVI, As
Effectif 9 619 (2005)
Site web http://www.prisa.com/

Capitalisation 21,812 milliards d'€ (2005)
Chiffre d'affaires 1,423 milliard d'euros (2005)
Résultat net 153 millions d'euros (2005)

Prisa est un groupe de presse espagnol coté à la bourse de Madrid. Le nom est le sigle de Promotora de Informaciones Sociedad Anónima (Promotion de l'information Société Anonyme en castillan).

HistoireModifier

La société PRISA, Promotora de Informaciones, S.A, est fondée par José Ortega Spotorno et Jesús de Polanco à la fin de l'Espagne franquiste. PRISA lance le le journal El País, aujourd'hui[Quand ?] premier quotidien espagnol[réf. souhaitée].

Après le décès de Jesús de Polanco le , le conseil d'administration de PRISA nomme son fils, Ignacio Polanco, à la présidence du groupe, dont il était vice-président depuis 2006.

En , Prisa vend l'éditeur Alfaguara à Penguin Random House pour 72 millions d'euros[2].

En 2014, le groupe Prisa conclu la vente de sa participation de 56% dans la chaîne Digital+ commercialisée sous le nom Canal+ Espagne à Telefónica pour un montant évalué à 750 millions d'euros[3].

En , Altice annonce l'acquisition de Media Capital, entreprise portugaise dédiée aux médias, qui possède en particulier TVI, auprès de Prisa, pour environ 440 millions d'euros[4], mais qui refuse peu après de la vendre à Altice[5].

ActivitésModifier

De nos jours, Prisa est présent dans tous les types de médias espagnols. En sus d'El País, le groupe possède en effet les journaux AS (second quotidien sportif), Cinco Días (second quotidien économique) Cinemanía (revue de cinéma), la chaîne de télévision Localia, les radios Cadena SER et Los 40 Principales ou encore le groupe d'édition Santillana. Il possède également la société Prisa TV, propriétaire de chaînes de télévision (notamment TVI), ainsi que des éditeurs de titre.

La société s'est progressivement internationalisée en Amérique du Sud, au Mexique, aux États-Unis, au Portugal et en France, où elle est actionnaire à 15 % du groupe Le Monde.

Identité visuelleModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Lien externeModifier