Première mutation consonantique

La première mutation consonantique (erste germanische Lautverschiebung) est une modification phonétique qui a touché les consonnes occlusives de l'indo-européen en germanique commun et en arménien. On la situe au Ier siècle av. J.-C..

Les modifications sont énoncées dans les lois de Grimm et de Verner.

Articles connexesModifier