Ouvrir le menu principal

Port de la Lune

Port, Gironde, France

Bordeaux, Port de la Lune *
Image illustrative de l’article Port de la Lune
Brume matinale sur le Port de la Lune
Coordonnées 44° 50′ 20″ nord, 0° 34′ 20″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Bordeaux, Gironde (Nouvelle-Aquitaine)
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Superficie 1 731 ha
Zone tampon 3 725 ha (zone d'attention patrimoniale)
Numéro
d’identification
1256
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2007 (31e session)
Image illustrative de l’article Port de la Lune

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bordeaux, Port de la Lune
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO
Le "port de la Lune", vue depuis le haut de la Flèche Saint-Michel.

Le port de la Lune est le nom donné au port de Bordeaux depuis le Moyen Âge, du fait d'un large méandre en forme de croissant, que décrit la Garonne lorsqu'elle passe dans la ville. Il est représenté par un croissant de lune sur le blason de la ville. Aujourd'hui, cette partie du fleuve qu'on appelle aussi la "rade de Bordeaux", a surtout une activité touristique. L'activité marchande du port de Bordeaux a pour sa part migré en aval depuis de nombreuses années ; sur les site de Bassens, Pauillac, Blaye et du Verdon.

L’appellation de "Bordeaux, Port de la Lune" renvoie également, depuis le mois de juin 2007, aux 1800 hectares de la ville de Bordeaux qui ont été classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO[1]. Ils comprennent la Garonne, l'ensemble de la façade historique des quais, plus de 350 monuments historiques, et s'articule autour d'un secteur sauvegardé de 150 ha qui couvre la partie de la ville la plus ancienne. Ce périmètre UNESCO, qui représente une bonne partie de la ville (40% de la superficie totale), est accompagné d'une zone d'attention patrimoniale (zone tampon) de 3 725 hectares[2].

Plus vaste ensemble urbain à recevoir cette distinction, "Bordeaux, port de la Lune" présente une rare homogénéité architecturale classique et néoclassique, dont une place royale et de nombreuses ensembles ordonnancés, dû à son développement particulièrement important à l’époque des Lumières et coloniale.

La reconnaissance par l'UNESCO de ce patrimoine est aussi liée aux embellissements orchestrés autour du projet urbain de 1995 comprenant le nettoyage des façades et mises en lumières, l'aménagement du tramway, et la requalification des quais en promenade. Tout cela a permis à la ville de se tourner à nouveau vers son fleuve[3].


Façades du Port de la LuneModifier

Les quais du port de la Lune présentent un exceptionnelle succession de façades, dont de nombreuses ordonnancées et une place royale ouverte sur la Garonne :

Représentations dans la peintureModifier


Le port de la Lune dans l'héraldiqueModifier

Sur le blason de Bordeaux, dont le premier remonte au 12e siècle sous Richard Cœur de lion, on peut déjà distinguer le croissant de lune dans la Garonne pour désigner le port. Plus tard, au 17e siècle, apparaît le chiffre de Bordeaux, qui affiche trois croissants de lune entrelacés. Enfin le logotype actuel de la ville reprend la vision stylisée du port de la Lune.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Bordeaux, Port de la Lune », Patrimoine mondial de l'UNESCO (consulté le 16 mars 2015)
  2. « L'inscription sur la liste du patrimoine mondial », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 25 novembre 2019)
  3. « Le site patrimonial | Bordeaux 2030 », sur www.bordeaux2030.fr (consulté le 25 novembre 2019)