Ouvrir le menu principal

Le port de Venise est un des plus importants d’Italie pour le volume du trafic commercial et un des plus importants de l’Adriatique et Méditerranée en ce qui concerne le secteur des croisières.

ConfigurationModifier

L'accès est assuré par les trois entrées des ports de :

Les quais sont répartis sur diverses zones selon les fonctions :

Le port est interconnecté avec la zone industrielle de Marghera, en outre son bassin comprend de nombreux chantiers navals de construction et de réparation, présents à Marghera, Venise et Pellestrina. C’est le siège des activités de la Marine militaire italienne avec la présence de l'ex-Arsenal Militaire Maritime, aujourd'hui le siège de l'Institut d’études Militaires Maritimes[1] et du Musée historique naval de Venise[2], et de l’École navale militaire Francesco Morosini[3].

On y accède par les entrées des ports du Lido, pour la cité historique, et de Malamocco à la zone industrielle par le canal des pétroliers.

Les embouchures sont actuellement en phase de grande reconfiguration pour le projet Mose, avec la création des nouvelles digues pour réduire l’influence du Sirocco et des ports de refuge et bassins aptes à consentir le trafic même dans quand les barrages mobiles contre l'acqua alta.

TraficModifier

En 2006[4] , le port a eu un trafic de 30 936 931 tonnes, avec environ 14 541 961 tonnes dans le secteur commercial, avec 316 641 Twenty-Foot Equivalent Unit (TEU) et 1 453 513 passagers, 5 033 484 tonnes dans le secteur industrial et 11 361 476 tonnes dans celui du pétrole.

Au total, sont passés par Venise (en 2006), 4 998 navires, dont 1 337 de passagers

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier