Ouvrir le menu principal

Pont autoroutier de Givors

pont de Givors, France

Pont autoroutier de Givors
Vue du pont autoroutier depuis la rive droite du Rhône.
Vue du pont autoroutier depuis la rive droite du Rhône.
Géographie
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Commune Givors
Coordonnées géographiques 45° 35′ 22″ N, 4° 46′ 39″ E
Fonction
Franchit Rhône
Fonction Pont autoroutier
Caractéristiques techniques
Type Pont en béton précontraint (bicaisson construit par encorbellements successifs)
Longueur 300 m
Largeur 18 m
Matériau(x) béton précontraint, acier
Construction
Construction 1967 - 1970
Mise en service 1970
Entreprise(s) Campenon Bernard

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Pont autoroutier de Givors

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Pont autoroutier de Givors

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont autoroutier de Givors

Le pont autoroutier de Givors est un pont situé dans la métropole de Lyon qui enjambe le Rhône et qui accueille l'autoroute A47. Il est actuellement toujours en service[1].

HistoireModifier

 
Vue du dessous du pont.

Dès 1961, la construction d'un nouveau pont sur le Rhône au niveau de la commune de Givors est projetée pour relier l'autoroute A47, entre Saint-Étienne et Givors, et l'autoroute A7 qui est sur la rive gauche du Rhône et passe par la commune de Ternay[2]. Il est alors envisagé un ouvrage de deux travées de 136 m de portée chacune, à trois chaussées distinctes : deux chaussées latérales de 7 m pour les voies autoroutières et une chaussée centrale de 6 m réservée à la circulation locale[3]. Un concours pour ce projet de pont autoroutier est lancé en 1966 : il est prévu qu'il comportera trois travées de 111 m, 66,60 m et 111 m de portée[4]. Les entreprises Campenon-Bernard (Paris) remportent finalement le marché de construction avec un ouvrage en béton précontraint de cinq travées de dimensions alternées (30 m - 110 m - 20 m - 110 m - 30 m). Le pont se situe entre le viaduc ferroviaire dit de la Méditerranée, en amont, et le pont suspendu dit pont de Chasse, en aval. Le coût de construction de l'ouvrage est 8 millions de francs[5].

Notes et référencesModifier

  1. « Pont autoroutier de Givors (Chasse-sur-Rhône/Givors, 1970) », sur Structurae (consulté le 13 février 2019)
  2. « Pont autoroutier - Inventaire Général du Patrimoine Culturel », sur patrimoine.rhonealpes.fr (consulté le 13 février 2019)
  3. Rapport de l´ingénieur d´arrondissement, 15 avril 1961 (extr. de : AD Rhône, 3633 W 12 : Dossier Raccordement à l´autoroute Lyon-Valence, avant-projet, avril-mai 1961)
  4. Notice sommaire (extr. de : AD Rhône, 2020 W 186, Dossier d´instruction mixte, 1966)
  5. Cahier Fonds Spécial d´investissement routier opération n° 53 P 69A : construction du pont de Givors sur le Rhône (notes extr. de : AD Rhône 3633 W 17)