Ouvrir le menu principal

Pont Hassan-II

(Redirigé depuis Pont Hassan II)
Page d'aide sur l'homonymie Pour le pont de 1957, voir Pont Moulay-al-Hassan.

Pont Hassan-II
Le pont Hassan-II et Salé, vu depuis Rabat
Le pont Hassan-II et Salé, vu depuis Rabat
Géographie
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Rabat-Salé-Kénitra
Commune Rabat, Salé
Coordonnées géographiques 34° 01′ 38″ N, 6° 49′ 10″ O
Fonction
Franchit Bouregreg
Fonction Routier, ferroviaire (tramway), piéton
Caractéristiques techniques
Longueur 1 215 m
Largeur 46 m
Hauteur 12,8 m
Construction
Inauguration
Architecte(s) Marc Mimram
Maître d'ouvrage Agence pour l'aménagement de la vallée de Bou Regreg

Géolocalisation sur la carte : Maroc

(Voir situation sur carte : Maroc)
Pont Hassan-II

Le pont Hassan-II est l'un des ponts reliant, au-dessus de l'estuaire du Bouregreg, à environ 2 km de l'océan Atlantique, les villes de Rabat – capitale du Maroc – et de Salé.

Prévu pour remplacer le pont Moulay-al-Hassan, construit au milieu des années 1950[1] un peu en aval[2], il a été conçu par l'architecte français Marc Mimram[3] et réalisé, sous la direction de l'ingénieure marocaine Nadia El Kassimi[4], pour un coût global (voies d'accès incluses) de 1,2 milliard de dirhams[3].

Le 18 mai 2011, il a été inauguré par le roi Mohammed VI, de même que le tramway de Rabat-Salé, dont il est l'un des lieux de passage[3]. Tout comme le tramway et le tunnel des Oudayas, il s'inscrit dans la composante « transport »[5] de l'aménagement de la vallée du Bouregreg et, avec Bouregreg Marina, fait partie des premières réalisations majeures de ce projet initié par le Roi[6].

HistoireModifier

CaractéristiquesModifier

 
Chantier du pont Hassan-II en novembre 2009

D'une longueur de 1,215 km, d'une largeur de 46 m et d'une hauteur de 12,8 m, le pont Hassan-II est composé de trois tabliers : l'un comporte la plateforme du tramway, ainsi que des voies piétonnes et pour les deux-roues ; les deux autres permettent la circulation automobile (trois voies dans chaque sens[3]'[4], soit deux voies routières de plus que le pont Moulay-al-Hassan).

Notes et référencesModifier

  1. Robert Chastel, Rabat-Salé : Vingt siècles de l'oued Bou Regreg [détail des éditions], 1997, p. 322
  2. K. M., « Cure de jouvence à pas forcés », L'Économiste, n° 2267, (consulté le 21 mai 2011)
  3. a b c et d « Inauguration royale du tramway Rabat-Salé et du pont Hassan-II », Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg, (consulté le 21 mai 2011)
  4. a et b Nourredine El Aissi, « Rabat-Salé, le tramway mis en service à partir de lundi », L'Économiste, n° 3534, (consulté le 21 mai 2011)
    Nadia El Kassimi est diplômée de l'École Mohammadia d'ingénieurs.
  5. « Composantes - Transport », Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg (consulté le 21 mai 2011)
  6. « Présentation de l'aménagement de la vallée du Bouregreg », Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg (consulté le 21 mai 2011)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Michel Duviard, Benjamin Lusk et Arnold Ledan, « Pont Hassan II sur l'oued Bouregreg à Rabat », Travaux, no 888,‎ , p. 90-113 (lire en ligne [PDF])
  • Hicham Mouloudi, « Le pont Hassan II : un « chef-d’œuvre » qui a plutôt aggravé les problèmes de circulation : Les Projets d’aménagement des fronts d’eau de Rabat », dans Les Ambitions d’une capitale, Rabat, Centre Jacques-Berque, coll. « Description du Maghreb », (lire en ligne)

Liens externesModifier