Pollucite

minéral

Pollucite
Catégorie IX : silicates[1]
Image illustrative de l’article Pollucite
Cristal de pollucite tabulaire euhédrique, incolore, translucide et brillant, avec des faces cristallines givrées, d'Afghanistan (taille : 2,7 x 2,4 x 1,2 cm)
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique Cs(Si2Al)O6.nH2O
Identification
Couleur Habituellement incolore, également blanc, gris, rose, bleu ou violet
Classe cristalline et groupe d'espace Hexakisoctaédrique (m3m)
symboles H-M : (4/m 3 2/m)
Ia3d
Système cristallin Cubique (isométrique)
Réseau de Bravais a = 13,67 Å ; Z = 16
Clivage Non observé
Cassure Conchoïdale à irrégulière
Habitus Habituellement massif, les rares cristaux sont normalement trapézoédriques ou cubiques
Échelle de Mohs 6,5 à 7
Trait Blanc
Éclat Vitreux à graisseux
Propriétés optiques
Indice de réfraction n=1,508-1,528
Biréfringence Isotrope ou très faiblement anisotrope
Fluorescence ultraviolet Quelquefois faiblement fluorescent sous UV SW et LW
Transparence Transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité 2,7 à 3,0
Solubilité Facilement soluble dans HF, se dissout difficilement dans HCL chaud

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.


La pollucite est un minéral de type zéolite de formule chimique (Cs,Na)2Al2Si4O12·2H2O. Elle contient également fréquemment du fer, du calcium, du rubidium ou du potassium. Ce composé est important en tant que minerai de césium et parfois de rubidium. Il forme une solution solide avec l'analcime.

Ce composé a été découvert en 1846 sur l'île d'Elbe (Italie) et a été baptisé en référence au Pollux de la mythologie du fait qu'il était fréquemment rencontré associé à la pétalite (connue précédemment sous le nom de castorite).

La pollucite cristallise dans le système cristallin cubique (groupe d'espace Ia3d) et forme des cristaux incolores ou de couleur blanche, grise, et plus rarement rose ou bleu. Il est rare de trouver des cristaux bien formés. Sa dureté est de 6,5 sur l'échelle de Mohs et sa densité de 2,9.

On trouve ce minerai dans des pegmatites riches en lithium, associé à du quartz, spodumène, pétalite, amblygonite, lépidolite, elbaïte, cassitérite, columbite, apatite, eucryptite, muscovite, albite ou microcline.

RéférencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
 
Pollucite, minerai de césium.

Liens externesModifier