Alignement (géométrie)

propriété d’appartenance de plusieurs points à une même droite
(Redirigé depuis Points alignés)

En géométrie, l’alignement est une propriété satisfaite par certains familles de points, lorsque ces derniers appartiennent collectivement à une même droite.

Deux points étant toujours alignés en vertu du premier axiome d’Euclide, la notion d’alignement ne présente d’intérêt qu’à partir d’une collection de trois points.

CaractérisationModifier

En géométrie euclidienne, l’alignement peut être caractérisé par un cas d'égalité de l’inégalité triangulaire : trois points sont alignés si l’un d’entre eux (que l’on peut noter B) appartient au segment joignant les deux autres (notés A et C), autrement dit si les distances satisfont la relation AB + BC = AC.

En géométrie affine, des points sont alignés si et seulement si les vecteurs qui les relient sont colinéaires[1].

En géométrie analytique, trois points du plan A, B, C sont alignés si et seulement si la matrice suivante n’est pas inversible :

 .

Plus généralement, étant donnés n points de Rp repérés par des vecteurs de coordonnées (xi,1, … , xi,p), les points sont alignés si et seulement si la matrice suivante est de rang 2 :

 .

Résultats mathématiquesModifier

La droite d'Euler est définie par l’alignement du centre de gravité d'un triangle, son orthocentre et le centre du cercle circonscrit.

Le théorème de Sylvester-Gallai stipule que pour tout ensemble fini de points du plan, si les points ne sont pas tous alignés alors il existe une droite qui passe seulement par deux d’entre eux.

ApplicationsModifier

Dans un milieu homogène et isotrope, la propagation de la lumière en ligne droite permet de vérifier un alignement à l’œil nu.

Les éclipses et autres transits astronomiques sont des phénomènes d’alignement entre le Soleil, la Terre et la Lune ou d’autres planètes.

De nombreux jeux de plateau comme les dames, l’étoile chinoise ou le morpion ont des règles reposant sur l’alignement de pièces.

Notes et référencesModifier

  1. Précis de géométrie, Paulette Lévy-Bruhl, Presses universitaires de France, 1967 p. 65

Articles connexesModifier