Ouvrir le menu principal

Place du Maréchal-Lyautey

place de Lyon, France

Place du Maréchal-Lyautey
Image illustrative de l’article Place du Maréchal-Lyautey
Fontaine de la place.
Situation
Coordonnées 45° 46′ 07″ nord, 4° 50′ 31″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ville Lyon
Quartier(s) Les Brotteaux (6e arr.)
Morphologie
Type Place ouverte
Forme Rectangulaire
Histoire
Anciens noms place des Brotteaux


place Louis XVI
place du Pont Morand
place Bérenger
place Morand

Monuments Fontaine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Place du Maréchal-Lyautey

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Place du Maréchal-Lyautey

La place du Maréchal-Lyautey est située dans le 6e arrondissement de Lyon, à l'extrémité ouest du cours Franklin-Roosevelt, sur la rive gauche du Rhône à la jonction du quai de Serbie et du quai du Général Sarrail, où elle donne accès au pont Morand. À l'ouest, elle est offre une superbe vue sur l'opéra, la tour de la mairie et la basilique de Notre-Dame de Fourvière, ainsi que sur la colline de la Croix Rousse[1].

L’axe central Lyautey-Roosevelt-Vitton est l’épine dorsale de l’arrondissement.

La place est ombragé et bordée au nord, au sud et un peu à l'est par des immeubles de cinq étages. Il y une aire de jeux pour les enfants, un parking souterrain, un kiosque à fleurs d'époque et une fontaine monumentale.

HistoireModifier

 
La plaque.

Elle fut mise en place à partir de 1817, par Jean-Antoine Morand, ingénieur et architecte lyonnais du XVIIIe siècle, à l'origine de la construction d'un deuxième pont sur le Rhône qui permit le développement du quartier où se situe actuellement la place. Elle fut jugée trop grande à l’époque. Sa dénominations a changé plusieurs fois: place des Brotteaux (à sa création), place Louis XVI (à la Restauration), place du Pont Morand (1826), place Bérenger (1848) et place Morand , mais encore utilisé). La place a d’abord été débaptisée par décision du Conseil municipal du au profit de la mémoire d’André Maginot (décédé en 1932), mais délibération restée sans suite dans les faits; la Délégation spéciale la nomme Place Maréchal Pétain en 1941 comme le Cours Morand devenant cours Pétain, mais le maréchal Pétain refuse cette attribution et la plaque ne fut pas apposée. Finalement, une délibération du Conseil municipal du la nomme Place Maréchal Lyautey (1854-1934), nom qu’elle porte toujours aujourd’hui[2],[3].

FontaineModifier

L’élément principal de la place est la fontaine monumentale, réalisée par l’architecte Antoine Desjardins, élevée sur une commande des habitants et de la ville pour remercier Napoléon III d’avoir instauré la disparition du péage sur les ponts du Rhône. La statuaire avait été confiée au sculpteur réputé Guillaume Bonnet et fut construite en 1865[4],[5].

Kiosques à fleursModifier

Le projet des kiosques à fleurs date de 1911-1913, mais la construction s’échelonne de 1914 à 1924. Leur conception tardive et leur construction elle-même retardée par la guerre, expliquent l’important décalage dans le temps de ces réalisations issues des modèles du siècle précédent: c’est l’esprit du XIXe siècle qui s’est perpétué jusqu’à une date avancée du XXe siècle dans l’architecture lyonnaise. L’architecte fut Charles Meysson, et Brizon fut chargé de la construction métallique. Même si le projet avait prévu à l’origine quatre kiosques pour la place, deux seulement seront réalisés.

Bernard Marrey, en 1982, dans son ouvrage sur l’architecture "Rhône-Alpes" les décrit ainsi:

« Ils sont presqu’entièrement vitrés pour ne pas créer devant l’œil du promeneur une masse opaque. Les parties pleines peu nombreuses sont recouvertes de carreaux de faïence de diverses couleurs, fabriqués par C. Belvèze. De trois mètres de côté, ils sont formés d’une charpente en fer, fixée dans un soubassement en ciment imitant la pierre blanche, et d’une couverture en zinc »


Buste de Joseph SerlinModifier

 
Le monument à la mémoire de Joseph Serlin.

Sur le quai, on y trouve aussi un buste sur un socle honorant Joseph Serlin, qui a sa rue de l'autre côté du Rhône, à côté de la mairie. Ce monument a été érigé sur l'initiative d'un comité fondé par Édouard Herriot qui fut un collègue de Joseph Serlin[6].

Parking souterrainModifier

Sur cette même place a été inauguré un parking souterrain de 725 places réalisé par Lyon Parc Auto: le Parc Morand[7],[8]. La décision de ne pas nommer le parking comme la place a été prise par la Mairie centrale de Lyon, soutenue par Nicole Chevassus, maire du 6e arrondissement et avec l'approbation des habitants du quartier.

ÉvènementsModifier

Tout au long de l'année la place héberge des évènements. Plusieurs évènements musicaux, des spectacles pour les petits, des expo et tous les quinze jours le Marché aux Livres Anciens et Vieux Papiers Lyautey[9].

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Maurice Vanario, Rues de Lyon à travers les siècles, E.L.A.H.,
  • Francis Guyot et Philippe Valode, Lyon d'Antan : Lyon et Villeurbanne à travers la carte postale ancienne, Paris, HC Éditions, (ISBN 2-911207-21-1)