Piuro

commune italienne

Piuro
Piuro
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Lombardie Lombardie 
Province Sondrio 
Code postal 23020
Code ISTAT 014050
Code cadastral G718
Préfixe tel. 0343
Démographie
Population 1 975 hab. (31-12-2010[1])
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 00″ nord, 9° 25′ 00″ est
Superficie 8 500 ha = 85 km2
Localisation
Localisation de Piuro
Localisation dans la province de Sondrio.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Piuro
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Piuro
Géolocalisation sur la carte : Lombardie
Voir sur la carte administrative de Lombardie
City locator 14.svg
Piuro
Liens
Site web site officiel

Piuro est une commune italienne de la province de Sondrio dans la région Lombardie en Italie.


GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

HameauxModifier

Savogno

HistoireModifier

Plurs ou Piuro a été bâtie sur les ruines de Belfort, petite ville détruite par une avalanche. Le nouveau village prend le nom de Plurs, ou village de la Douleur. Villégiature prisée pendant la saison chaude pour sa beauté, salubrité et fertilité et, dit-on, pour "la douceur de son gouvernement", de nombreux visiteurs des provinces voisines y font ériger des demeures parfois fort belles, comme l'hôtel des Franken et d'autres châteaux. La ville fait le commerce de soieries : environ 20 000 livres-poids de soies y sont fabriquées annuellement[2]

Un fort tremblement de terre dans la nuit du 4 au détruit Plurs entièrement, ainsi que le village voisin Schilano[3].

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.


Notes et référencesModifier

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. William Beattie (trad. L. de Bauclas), La Suisse pittoresque, ornée de vues dessinées spécialement par W.H. Bartlett, vol. 1, George Virtue (Londres) ; Ferrier (Paris), , 192 p. (lire en ligne), p. 118.
  3. Beattie 1836, p. 119.