Pirkkala
Blason de Pirkkala
Armoiries
Pirkkala
Aéroport de Tampere-Pirkkala
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Pirkanmaa
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 19 673 hab.[1] (30.6.2020)
Densité 189 hab./km2
Géographie
Coordonnées 61° 28′ 00″ nord, 23° 39′ 00″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 140 m
Superficie 10 404 ha = 104,04 km2 [2]
· dont terre 81,38 km2 (78,22 %)
· dont eau 22,66 km2 (21,78 %)
Rang superficie (328e / 336)
Rang population (66e / 336)
Histoire
Province historique Satakunta
Province Finlande occidentale
Fondation XIIIe siècle
Droits de Cité depuis non
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Pirkkala
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Pirkkala
Géolocalisation sur la carte : Pirkanmaa
Voir sur la carte administrative du Pirkanmaa
City locator 14.svg
Pirkkala

Pirkkala est une municipalité du sud-ouest de la Finlande, dans la région du Pirkanmaa et la province de Finlande occidentale.

GéographieModifier

La commune est aujourd'hui réduite à une infime fraction de ce qu'elle était dans le passé. Elle n'est plus guère qu'une bande de terre longue de 15 km sur 5 à 7 de large en bordure sud du Pyhäjärvi.

L'urbanisation est dense à l'échelle finlandaise mais pas du tout continue, la forêt reste omniprésente. Un réseau routier dense dessert la municipalité, notamment le périphérique de Tampere (nationale 3 - route E12). Le centre administratif est à juste 12 km du centre-ville de Tampere, cœur de la deuxième agglomération du pays.

On trouve notamment à Pirkkala l'aéroport de Tampere-Pirkkala, le troisième du pays par le trafic. Il accueille la plupart des liaisons à bas prix au départ de Finlande (avec Ryanair) et est en même temps une des bases de l'armée de l'air finlandaise.

Outre Tampere au nord-est, les municipalités limitrophes sont Lempäälä au sud, Vesilahti au sud-ouest (de l'autre côté du lac) et Nokia au nord-ouest.

HistoireModifier

Même si les premières preuves écrites ne datent que du début du XIVe siècle, la paroisse aurait été fondée dans la première moitié du XIIIe siècle. Elle est alors gigantesque et très peu peuplée, s'étendant sur la moitié de l'actuel Pirkanmaa.

Tampere est fondée à proximité dès la fin du XVIIIe siècle, marquant le début d'une immense mutation industrielle de la région. Après la séparation avec Ylöjärvi, la dernière étape de la scission de Pirkkala en de nombreuses municipalités autonomes est atteinte en 1922, avec la création de la commune de Nokia à partir de la subdivision de Pirkkala-nord.

Aujourd'hui Pirkkala est une commune prospère. Elle compte beaucoup moins d'industries que ses voisines Nokia et Tampere et regroupe de grands quartiers résidentiels, centres commerciaux et plusieurs entreprises de haute technologie autour de l'aéroport.

DémographieModifier

Depuis 1980, l'évolution démographique d'Huittinen est la suivante[3],[4] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005
population 9 634 10 723 11 409 11 723 12 736 14 875
Année 2010 2015 2020
population 17 237 18 913 19 673

JumelagesModifier

 
Jumelages et partenariats de Pirkkala. 
Jumelages et partenariats de Pirkkala. 
VillePays
 Commune de Valjala[5] Estonie
 Gladsaxe[6] Danemark
 Nordre Follo[6] Norvège
 Solna[5] Suède


PersonnalitésModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (fi) « Väestötietojärjestelmä Rekisteritilanne 31.08.2012 », Centre finlandais du registre de la population (consulté le )
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le )
  3. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980–2012 », Tilastokeskus, (consulté le ) (au périmètre du 1er janvier 2013)
  4. (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä », Väestörekisterikeskus, (consulté le )
  5. a et b « YSTÄVYYSKUNNAT », Pirkkala (consulté le )
  6. a et b « YSTÄVYYSKUNNAT », Pirkkala (consulté le )