Pino Caruso

acteur italien

Pino Caruso, nom de scène de Giuseppe Caruso, né à Palerme le et mort, près de Rome, le [1] est un acteur, animateur de télévision et écrivain italien.

Pino Caruso
Pino Caruso.jpg
Pino Caruso dans La Femme du dimanche (1975).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Giuseppe CarusoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Francesco Caruso Cardelli (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

BiographieModifier

Pino Caruso est né à Palerme, où il fait ses débuts au théâtre en 1957. En 1965, il s'installe à Rome et entre dans la compagnie de théâtre Il Bagaglino. Il acquiert la popularité en prenant part à plusieurs programmes de variétés à la RAI comme Che domenica amici (1968), Gli amici della domenica (1970), Teatro 10 (1971), Dove sta Zazà (1973), Mazzabubù (1975), Due come noi (1979).

Pino Caruso est le président de l'« Union des Acteurs italiens » de 1979 à 1989[2].

De 1995 à 1997, au moment de la nomination du maire de Palerme Leoluca Orlando, il organise Palermo in scèna, un festival de théâtre qui a eu lieu du au [3]. En 2001, le commissaire extraordinaire de la ville Ettore Serio demande à Caruso de répéter l'expérience[4].

À partir de 1976, il collabore régulièrement comme chroniqueur avec des journaux et des magazines comme Il Mattino, Il Messaggero, Paese Sera, L'Avanti, Il Tempo, La Sicilia[5]. Il est également l'auteur de nombreux ouvrages.

Au cours de sa carrière, il a pris part à environ 30 films, et a fait ses débuts en tant que réalisateur en 1977 avec le film Ride bene chi ride ultimo.

FamilleModifier

Pino Caruso est marié à la comédienne Marilisa Ferzetti et est le père de l'acteur de doublage Francesco Caruso Cardelli [6].

Filmographie partielleModifier

OuvragesModifier

  • (it) L'uomo comune, 1985, Novecento
  • (it) Je delitti di via della Loggia, 1991, Novecento
  • (it) Il diluvio universale. Acqua passata, 1995, Novecento
  • (it) L'uomo comune (edizione rinnovata), 2005, Marsile
  • (it) Il silenzio dell'ultima notte, 2009, Flaccovio editore
  • (it) Appartengo a una generazione che deve ancora nascere (aforismi storie, personaggi e ragionamenti sullo stato attuale del mondo), 2014, ERI-RAI (Mondadori)
  • (it) Il senso dell'umorismo è l'espressione più alta della serietà (aforismi storie, personaggi e ragionamenti sullo stato attuale del mondo), 2017, Alpes editore
  • (it) Se si scopre che sono onesto, nessuno si fiderà più di me (aforismi storie, personaggi e ragionamenti sullo stato attuale del mondo), 2017, Alpes editore

RéférencesModifier

  1. (it) « È morto Pino Caruso, attore e interprete della sicilianità più autentica », sur corriere.it, (consulté le 9 mars 2019).
  2. (it) Silvia Fumarola, « L'accordo con la Rai è fatto ma divide il sindacato attori », La Repubblica,‎ (lire en ligne)
  3. (it) Nicola Di Mauro, « Il teatro è un museo, la tv è senza qualità », Il Nostro Tempo,‎ (lire en ligne)
  4. (it) Laura Nobile, « Caruso, il gran ritorno a 'Palermo di scena' », La Repubblica,‎ (lire en ligne)
  5. (it) « La pagina di PINO CARUSO », Antonio Genna (consulté le 29 octobre 2011)
  6. (it) « Marilisa Ferzetti/ Chi è la moglie di Pino Caruso attrice di teatro e mamma », sur IlSussidiario.net, (consulté le 9 mars 2019).

Liens externesModifier