Ouvrir le menu principal

Pierre Wat

historien de l'art français
Pierre Wat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Pierre Wat (né à Paris en 1965)[1] est un historien de l'art, critique d'art et professeur d'université français.

BiographieModifier

Spécialiste du romantisme européen, il est notamment l'auteur d'une thèse parue sous le titre Naissance de l'art romantique : peinture et théorie de l'imitation en Allemagne et en Angleterre (Paris, Flammarion, 1998). Il s'intéresse en outre à la création contemporaine et a publié des ouvrages importants sur Claude Viallat (2005, 2006) et Pierre Buraglio (2001). Depuis 2010[2], Pierre Wat enseigne l'histoire de l'art contemporain à l'Université Paris I[3]. Il a aussi été Maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l’université François-Rabelais de Tours, conseiller scientifique à l'Institut national d'histoire de l'art (1999-2004), professeur à l'Université Aix-Marseille I[4] et à l’École du Louvre. En 2013, il a fait partie du comité de soutien à l'entrée de Gustave Courbet au Panthéon[5].

PublicationsModifier

En tant qu'auteur :

  • Constable, entre ciel et terre et terre, Paris, Herscher, 1995.
  • Le métier d'artiste : peintres et sculpteurs depuis le Moyen Âge (avec Nadeije Laneyrie-Dagen et Philippe Dagen), Paris, Larousse, 1999.
  • Pierre buraglio, Paris, Flammarion, Centre nationale des arts plastiques, 2001.
  • Constable, Paris, Hazan, 2002.
  • Claude Viallat : peintures récentes & objets (avec Gilles Altieri et Bernard Ceysson), catalogue d'exposition, Toulon, Hôtel des Arts, centre méditerranéen d'art, Conseil général du Var et E.S.P.A.C.E Peiresc, 23 avr.-5 juin 2005, [Toulon], Hôtel des Arts, 2005.
  • Claude Viallat : œuvres, écrits, entretiens, Paris, Hazan, 2006.
  • Anthony Vérot, Saint-Étienne, Ceysson, 2009.
  • Les nymphéas, la nuit : Claude Monet, Paris, Nouvelles éd. Scala, 2010.
  • Turner : menteur magnifique, Paris, Hazan, 2010.
  • Naissance de l'art romantique : peinture et théorie de l'imitation en Allemagne et en Angleterre, Édition revue et corrigée, Paris, Champs Flammarion, 2013[6].
  • Ricardo Cavallo - Faire un avec l'instant du monde, in Ricardo Cavallo sur les toits de Morlaix, Morlaix, Éditions du Musée des beaux-arts de Morlaix, 2016.
  • Pérégrinations. Paysages entre nature et histoire, Paris, Éditions Hazan, 2017 - Prix Pierre Daix 2018[7]

En tant qu'éditeur scientifique :

  • John Constable, d'après les souvenirs recueillis par C. R. Leslie, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 1996.
  • Henri Focillon : actes du colloque organisé par l'INHA et l'Université Lumière Lyon 2 en mars 2004, Paris, Kimé, 2007[8].


En tant que directeur de publication :

Notes et référencesModifier

  1. Voir l'article de Colin Lemoine, « Pierre Wat : bas les mots » in L'Œil, no 645, avril 2012.
  2. Ibid.
  3. Page Pierre Wat sur hicsa.univ-paris1.fr
  4. Voir la notice d'autorité de la BnF
  5. Voir Yves Sarfati et Thomas Schlesser, « Pour que le Panthéon honore Courbet », sur lemonde.fr, le 7 novembre 2013.
  6. Voir : entretien avec Pierre Wat à propos de la Naissance de l'art romantique dans l'émission Licence Politique sur Fréquence Protestante, le 3 mars 2013.
  7. Antoine Oury, « Pierre Wat est le lauréat du Prix Pierre Daix 2018 », sur www.actualitte.com, (consulté le 5 décembre 2018).
  8. Voir la présentation de Henri Focillon : actes du colloque... sur inha.fr
  9. Voir la présentation du Journal d'Henry de Groux sur inha.fr

Liens externesModifier