Pierre Mabiala

homme politique congolais (RC)

Pierre Mabiala
Illustration.
Fonctions
Ministre des Affaires foncières et du Domaine public
Chargé des relations avec le Parlement
En fonction depuis le
(2 ans, 10 mois et 10 jours)
Président Denis Sassou-Nguesso
Premier ministre Clément Mouamba
Gouvernement Mouamba II
Prédécesseur Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou
Digne Elvis Tsalissan
Ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones

(1 an, 3 mois et 23 jours)
Président Denis Sassou-Nguesso
Premier ministre Clément Mouamba
Gouvernement Mouamba I
Prédécesseur Aimé Emmanuel Yoka
Successeur Ange Aimé Bininga
Député de Makabana (Niari)
En fonction depuis le
(7 ans, 9 mois et 27 jours)
Élection 15 juillet 2012
Réélection 16 juillet 2017
Législature 13e - 14e
Prédécesseur Dominique Nimi-Madingou
Ministre des Affaires foncières et du domaine public

(6 ans, 7 mois et 15 jours)
Président Denis Sassou-Nguesso
Premier ministre fonction supprimée
Prédécesseur Lamyr Nguélé
Successeur Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Nationalité Drapeau de la république du Congo Congolais
Parti politique Parti congolais du travail
Diplômé de ENA de France
Profession Avocat

Pierre Mabiala est un avocat et homme politique congolais né le 15 octobre 1962. Il est ministre des Affaires foncières et du Domaine public, ainsi que chargé des relations avec le Parlement depuis le 22 août 2017. Il est également député de la circonscription de Makabana (Niari) depuis le 5 septembre 2012.

Il fut auparavant ministre des Affaires foncières et du domaine public (2009-2016), ainsi que ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones (2016-2017).

BiographieModifier

Pierre Mabiala est né le 15 octobre 1962. Il détient un DESS en droit privé, et a étudié le droit parlementaire et privé à l'ENA (France)[1].

Il devient par la suite avocat à la Cour de Brazzaville, et crée dans les années 1990 son propre cabinet d'avocat[1].

Le 15 septembre 2009, il fait son entrée au gouvernement en étant nommé par Denis Sassou-Nguesso ministre des Affaires foncières et du domaine public[2]

Membre du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Mabiala est élu député de la circonscription de Makabana (Niari) dès le premier tour des élections législatives de 2012 avec 70,17 % des suffrages[3]. Il entre en fonction le 5 septembre[4], et prend pour suppléant Léon Tsamba[5].

Le 30 septembre 2016, il change de portefeuille et est nommé ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones dans le gouvernement Clément Mouamba I[6].

Lors des élections législatives de 2017, il est le seul candidat de sa circonscription et est donc réélu dès le premier tour avec 100 % des voix[7],[8].

Lors du remaniement du 22 août 2017, il est nommé ministre des Affaires foncières et du Domaine public, chargé des relations avec le Parlement dans le gouvernement Mouamba II[9],[10]. Il se donne notamment pour objectif de renforcer la maîtrise de la gestion foncière et domaniale, ainsi que d'endiguer « les occupations anarchiques des terrains »[11].

Il est marié et père de 3 enfants[1].

RéférencesModifier

  1. a b et c « Portrait du ministre Pierre Mabiala », de Nana Ikama, Télé Congo, 28 septembre 2009 [présentation en ligne]
  2. « Les gouvernements du Congo », sur izf.net
  3. « Résultats du premier tour des élections législatives 2012 », sur lasemaineafricaine.net/,
  4. Cyr Armel Yabbat-Ngo, « Session inaugurale de la 13e législature de l'assemblée nationale », sur lasemaineafricaine.net,
  5. « Journal officiel (p.776) » [PDF], sur sgg.cg,
  6. « Publication du nouveau gouvernement du Congo Brazzaville », sur portail242.info,
  7. Thierry Noungou, « Elections législatives 2017: Vingt ministres en opération séduction », sur adiac-congo.com,
  8. « Législatives 2017 : le Parti congolais du travail (PCT) en tête du premier tour », sur icibrazza.com,
  9. Trésor Kibangula, « Congo-Brazzaville : ce qu’il faut retenir du gouvernement Clément Mouamba 2 », sur jeuneafrique.com,
  10. « Liste des membres du nouveau gouvernement congolais », sur apanews.net,
  11. « Le gouvernement veut s’attaquer aux occupants anarchiques de terrains », sur journaldebrazza.com,