Ouvrir le menu principal

Pierre Lasbordes

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lasbordes.

Pierre Lasbordes
Fonctions
Député de la 5e circonscription de l’Essonne
Élection
Réélection
Prédécesseur Jean-Marc Salinier (PS)
Successeur Maud Olivier (PS)
Conseiller régional d’Île-de-France
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Meaux (Seine-et-Marne)
Nationalité Française
Parti politique RPR puis UMP
Profession Chef d'entreprise

Pierre Lasbordes, né le à Meaux, est un homme politique français. Membre de l’Union pour un mouvement populaire, il est député de la cinquième circonscription de l'Essonne pour trois mandats successifs, de 1997 à 2012.

Sommaire

BiographieModifier

Origines et vie familialeModifier

Pierre Lasbordes est né le à Meaux[1]. Il est marié et père de deux enfants[2].

Études et formationModifier

Pierre Lasbordes a fait des études de physique-chimie à la faculté des sciences de Paris[2].

Carrière professionnelleModifier

Pierre Lasbordes exerce le métier de directeur commercial[3] chez Bull[2] avant de devenir chef d'entreprise[1].

Carrière politiqueModifier

Pierre Lasbordes adhère au Rassemblement pour la République en 1978[2]. Lors des élections municipales de 1989, Pierre Lasbordes est élu conseiller municipal de Gif-sur-Yvette sur la liste du maire sortant Robert Trimbach qui obtient 63,69 % des voix au premier tour[4] il devint alors maire-adjoint[Quoi ?]. Les élections régionales de 1992 lui permettent d’être élu au conseil régional d'Île-de-France sur la liste RPR qui obtient 32,45 % des voix en Essonne[5]. Lors des élections municipales de 1995, il est réélu sur la liste de Robert Trimbach qui obtient 40,32 % des voix dans une triangulaire défavorable au deuxième tour avec deux listes RPR[6]. Il remporte les élections législatives de 1997 avec 50,14 % des voix face au député sortant socialiste Jean-Marc Salinier[7]. Il est réélu conseiller régional d’Île-de-France lors des élections régionales de 1998 sur la liste RPR-UDF avec 25,98 % des suffrages en Essonne[8] mais se retrouve dans l’opposition. Lors des élections municipales de 2001, il est tête de liste RPR à Gif-sur-Yvette mais arrive en troisième position au premier tour avec 32,60 % des voix et fait le choix de se retirer au profit du divers droite Michel Bournat qui emporte la mairie avec 57,65 % des voix[9]. Il sort vainqueur des élections législatives de 2002 avec 53,76 % des voix face à son opposant Verts Stéphane Pocrain[10]. Lors des élections régionales de 2004, il se positionne sur la liste UMP menée par Jean-François Copé qui ne remporte que 37,78 % en Essonne[11], lui permettant néanmoins de conserver son siège de conseiller régional. Les élections législatives de 2007 lui permettent de remporter une nouvelle fois la circonscription avec une courte avance à 50,25 % des suffrages devant la maire socialiste des Ulis Maud Olivier[12].

Un moment saugrenu mais comique passe aux annales diplomatiques franco-québécoises en 2009 lorsque Lasbordes rencontre à Paris le Premier Ministre du Québec Jean Charest et lui déclare « j'espère que vous "n'avez pas trop la plotte à terre" », croyant qu'il s'agissait là d'une expression québécoise existante. Hors, ce n'était pas le cas et le terme « plotte » est une vulgarité en argot québécois. Pensant bien faire, c'est un employé du député qui aurait déniché l'expression sur un site internet, où « avoir la plotte à terre » était erronément traduit par « être très fatigué »[13].

Pour les élections régionales de 2010, il fait le choix de ne pas se représenter, tout comme lors des élections législatives de 2012.

Synthèse des fonctions politiquesModifier

Mandats nationauxModifier

Député de la cinquième circonscription de l’EssonneModifier

Pierre Lasbordes fut élu député de la cinquième circonscription de l'Essonne le pour la XIe législature[14], il fut réélu le pour la XIIe législature[15] et le pour la XIIIe législature[3].

À l’Assemblée nationale, il est membre du groupe parlementaire de l’Union pour un mouvement populaire. Il fut membre de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales de 1997 à 2007[16],[17] puis membre de la commission des affaires économiques depuis 2007[18]. Au cours de son premier mandat, il fut membre de la commission spéciale sur le projet de loi d’orientation relatif à la lutte contre l’exclusion en 1998[19] et membre de la commission d’enquête parlementaire sur le régime de sécurité sociale étudiant en 1999[20]. Depuis 2002, il est vice-président de l’office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques[21],[22] et à ce titre membre du conseil de l’Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur[23], il est membre puis secrétaire de la section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie[24]. De 2002 à 2007 il fut vice-président des groupes d’études sur la filière électronique et numérique[25], sur les gens du voyage[26] et sur la presse[27] et membres des groupes d’études sur l’aéronautique et le spatial[28], sur l’Internet, les technologies de l’information et le commerce électronique[29], sur les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs[30], sur le partenariat public-privé[31], sur la sécurité intérieure[32] et sur la télévision numérique terrestre[33]. Il était aussi vice-président du groupe d’amitié France-Singapour[34], secrétaire du groupe d’amitié France-Québec[35] et membre des groupes d’amitiés avec Madagascar[36], le Maroc[37], la Tunisie[38] et le Viêt Nam[39]. Depuis 2007 il est vice-président du groupe d’études sur Internet, l’audiovisuel et la société de l'information[40] et membre du groupe d’études sur l’intelligence économique[41], président du groupe d’amitié France-Québec[42], vice-président des groupes d’amitié avec la Chine[43] et le Laos[44] et secrétaire du groupe d’amitié avec Madagascar[45].

Il est l’auteur de plusieurs propositions de loi dont une tendant à instaurer la gratuité des substituts nicotiniques pour les jeunes de moins de vingt-cinq ans[46], une visant à aggraver les sanctions encourues en cas d’atteintes au respect dû aux morts[47], une relative à la création de fondations universitaires et interuniversitaires[48], une visant à créer une journée nationale pour les enfants atteints d’un cancer[49] et une proposition de résolution pour la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le fonctionnement des maisons de retraites et sur la maltraitance des personnes âgées[50].

Il fait partie des députés qui saisirent le Conseil constitutionnel contre la Loi de financement de la sécurité sociale pour 1998[51] et contre la Loi de finances en France pour 1998[52], contre la Loi sur le Pacte civil de solidarité[53], contre la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2000[54], contre la Loi de finances pour 2000[55], contre la Loi sur les 35 heures[56], contre la Loi sur le non-cumul des mandats[57], contre la Loi de finances pour 2002[58] et la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2002[59], contre la Loi relative à la Corse[60].

Le il fut chargé d’une mission temporaire auprès du Premier ministre Dominique de Villepin[61] conduisant à la remise d’un rapport le sur la sécurité des systèmes d’information constituant un enjeu pour la souveraineté nationale[62]. Le il fut chargé d’une mission temporaire auprès de la ministre de la Santé et des Sports Roselyne Bachelot[63] conduisant à la remise d’un rapport le sur le développement de la télémédecine[64]. À l’Assemblée nationale, au cours de l’année 2010, il fut présent durant vingt-deux semaines et participa à quarante-deux séances en commission[65].

Mandats locauxModifier

Conseiller régional d’Île-de-FranceModifier

Pierre Lasbordes fut conseiller régional d’Île-de-France entre le et le . Il fut vice-président du conseil régional d'Île-de-France entre le et le chargé de la politique de la ville[2],[3].

Conseiller municipal de Gif-sur-YvetteModifier

Pierre Lasbordes fut conseiller municipal et adjoint au maire de la commune française de Gif-sur-Yvette entre le et le [3].

Fonctions partisanesModifier

Pierre Lasbores fut secrétaire départemental du Rassemblement pour la République en Essonne[66][Quand ?]. Il est président de la commission Recherche scientifique de l’Union pour un mouvement populaire[67].

ŒuvresModifier

Pierre Lasbordes est l’auteur du rapport :

Pour approfondirModifier

SourcesModifier

  1. a et b Fiche de Pierre Lasbordes sur le Who’s Who in France. Consulté le 31/12/2010.
  2. a b c d et e Biographie de Pierre Lasbordes sur son site officiel. Consulté le 31/12/2010.
  3. a b c et d Fiche de Pierre Lasbordes pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  4. Résultats de l’élection municipale de 1989 à Gif-sur-Yvette sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.
  5. « Résultats de l’élection régionale de 1992 en Essonne sur le site du quotidien Le Figaro. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Consulté le 31/12/2010.
  6. Résultats de l’élection municipale de 1995 à Gif-sur-Yvette sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.
  7. Résultats de l’élection législative de 1997 dans la cinquième circonscription de l’Essonne sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.
  8. Résultats de l’élection régionale de 1998 en Essonne sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.
  9. Résultats de l’élection municipale à Gif-sur-Yvette en 2001 sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.
  10. Résultats de l’élection législative de 2002 dans la cinquième circonscription de l’Essonne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 31/12/2010.
  11. Résultats de l’élection régionale de 2004 en Essonne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 31/12/2010.
  12. Résultats de l’élection législative de 2007 dans la cinquième circonscription de l’Essonne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 31/12/2010.
  13. « Visite d'un député français connu pour un écart de langage », sur La Presse, (consulté le 7 octobre 2018)
  14. Fiche de Pierre Lasbordes pour la onzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  15. Fiche de Pierre Lasbordes pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  16. Liste des membres de la commission des affaires culturelles pour la onzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  17. Liste des membres de la commission des affaires culturelles pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  18. Liste des membres de la commission des affaires économiques pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  19. Liste des membres de la commission spéciale sur le projet de loi d’orientation relatif à la lutte contre l’exclusion. Consulté le 31/12/2010.
  20. Liste des membres de la commission d’enquête sur le régime de sécurité sociale étudiant pour la onzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  21. Liste des membres de l’OPECST pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  22. Liste des membres de l’OPECST pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  23. Liste des membres du conseil de l’Aeres sur le site officiel de l’institution. Consulté le 31/12/2010.
  24. Liste des membres de la section française de l’APF sur son site officiel. Consulté le 31/12/2010.
  25. Liste des membres du groupe d’études sur la filière économique et numérique pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  26. Liste des membres du groupe d’études sur les gens du voyage pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  27. Liste des membres du groupe d’études sur la presse pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  28. Liste des membres du groupe d’études sur l’aéronautique et le spatial pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  29. Liste des membres du groupe d’études sur l’Internet, les TIC et le commerce électronique pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  30. Liste des membres du groupe d’études sur les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  31. Liste des membres du groupe d’études sur le partenariat public-privé pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  32. Liste des membres du groupe d’études sur la sécurité intérieure pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  33. Liste des membres du groupe d’études sur la TNT pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  34. Liste des membres du groupe d’amitié France-Singapour pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  35. Liste des membres du groupe d’amitié France-Québec pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  36. Liste des membres du groupe d’amitié France-Madagascar pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  37. Liste des membres du groupe d’amitié France-Maroc pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  38. Liste des membres du groupe d’amitié France-Tunisie pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  39. Liste des membres du groupe d’amitié France-Viêt Nam pour la douzième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  40. Liste des membres du groupe d’études sur l’Internet, l’audiovisuel et la société de l’information pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  41. Liste des membres du groupe d’études sur l’intelligence économique pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  42. Liste des membres du groupe d’amitié France-Québec pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  43. Liste des membres du groupe d’amitié France-Chine pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  44. Liste des membres du groupe d’amitié France-Laos pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  45. Liste des membres du groupe d’amitié France-Madagascar pour la treizième législature sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  46. Texte de la proposition de loi no2006 sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  47. Texte de la proposition de loi no1901 sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  48. Texte de la proposition de loi no1899 sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  49. Texte de la proposition de loi no437 sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  50. Texte de la proposition de résolution no888 sur le site de l’Assemblée nationale. Consulté le 31/12/2010.
  51. Texte de la décision no97-393 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  52. Texte de la décision no97-395 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  53. Texte de la décision no99-419 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  54. Texte de la décision no99-422 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  55. Texte de la décision no99-424 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  56. Texte de la décision no99-423 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  57. Texte de la décision no2000-426 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  58. Texte de la décision no2001-456 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  59. Texte de la décision no2001-453 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  60. Texte de la décision no2001-454 du Conseil constitutionnel sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  61. Décret du 27 mai 2005 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  62. Communiqué de presse sur la remise du rapport de Pierre Lasbordes à Dominique de Villepin sur le site du premier ministre. Consulté le 31/12/2010.
  63. Décret du 9 juin 2009 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 31/12/2010.
  64. Article La télémédecine en France : un plan à 6,5 milliards d’euros paru le 12 novembre 2009 sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.
  65. Fiche de Pierre Lasbordes sur le site nosdeputes.fr Consulté le 31/12/2010.
  66. Article Essonne: la corruption par le détail . Un document RPR, trouvé lors d’une perquisition, devra être authentifié par une enquête. paru le 29 mai 1996 sur le site du quotidien Libération. Consulté le 31/12/2010.
  67. Article Naissance difficile de l’Institut européen de technologie paru le 15 octobre 2007 sur le site du quotidien Le Figaro. Consulté le 31/12/2010.