Pierre Kalck

Pierre Kalck (Nancy, - Paris, [1]) est un juriste, administrateur colonial français, historien spécialiste de l'Oubangui-Chari et de la République centrafricaine.

Pierre Kalck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Ancien élève de l'École nationale de la France d'Outre-mer dont il est sorti en 1944, Pierre Kalck a été administrateur colonial à Madagascar (1946-49)[1] puis en Oubangui-Chari à partir de 1949, comme chef de district dans le nord-est puis à partir de 1955, sur l'Oubangui[2].

Il a été le directeur de cabinet du premier gouvernement, celui du Premier ministre Abel Goumba, sous le président Barthélemy Boganda[2]. Celui-ci mort dans un crash d'avion, Pierre Kalck quitte le pays mais restera conseiller près de l'ambassade centrafricaine à Paris jusqu'en 1967[2] et représentera ce pays auprès de différentes organisations internationales[1].

Il fut le premier directeur de l'Institut régional d'administration (IRA) de Metz et président de tribunal administratif.

Principales œuvresModifier

  • Réalités oubanguiennes, Préface de Barthélemy Boganda, Berger-Levrault, Paris, 1959
  • Histoire centrafricaine des origines à nos jours, 2 tomes, thèse de doctorat, Sorbonne, Paris, 1970
  • Central African Republic, a failure in decolonization Pall Mall Press, Londres, 1971
  • Histoire centrafricaine des origines à 1966, Paris, 1992
  • Un explorateur du centre de l'Afrique, Paul Crampel (1864-1891), L'Harmattan, 1993
  • Historical dictionary of the Central African Republic, Scarecrow Press, Lanham, troisième édition revue, 2005
  • Barthélémy Boganda (1910-1959), Sépia, Paris, 1995

RéférencesModifier

  1. a b et c Fiche Who's Who.
  2. a b et c Stephen Smith, « Pierre Kalck, historiographe : La mémoire de la Centrafrique », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier