Pierre Joseph Lafontaine

peintre belge

Pierre Joseph Lafontaine, né à Courtrai le et mort à Paris le , est un peintre belge, qui a été doyen des experts des musées royaux[1].

Pierre-Joseph Lafontaine
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Paris
Nationalité
Activité

ParcoursModifier

Pierre-Joseph Lafontaine suit d'abord une formation à l'Académie de Courtrai, puis intègre l'Académie Royale de Peinture à Paris[1].

Il expose au salon du Louvre entre 1789 et 1806. Il présente neuf tableaux dont huit intérieurs d'église en 1789, onze tableaux en 1791, deux intérieurs d'église en 1793.

La Révolution l'empêche de poursuivre une carrière officielle. Il se fixe alors comme marchand de tableaux et travaille pour les musées français. Il parcourt alors toute l'Europe à la recherche de tableaux, notamment aux Pays-Bas où il acquiert plus d'une centaine de tableaux à l'occasion de ventes publiques[2]. On doit à Lafontaine d'avoir retrouvé en Belgique La femme adultère, tableau de Rembrandt[3].

Il peignit des tableaux d'architectures, notamment des intérieurs de palais et d'églises. Il s'inspira beaucoup des travaux des familles Neefs et Stenwijck et fut surnommé à ce titre Lafontaine Peterneefs[1]. Les peintres Demarne, Swebach et Taunay ont généralement peint les personnages de ses tableaux.

Élève de Jean Douelle (1755-1793) à Courtrai, il fut protégé par Greuze et Denon à Paris.

Ses tableaux se trouvent dans les musées d'Avignon, d'Orléans, de Dijon[4], Gotha (Allemagne) [5], de Courtrai, de Lille[6], au Carnavalet[7], au Louvre[8], aux arts décoratifs[9].

RéférencesModifier

  1. a b et c Revue belge, t. 1er, Liège (lire en ligne), p. 72
  2. Benjamin Peronnet et Burton B. Fredericksen, Répertoire des tableaux vendus en France au XIXe siècle, vol. I 1801-1810, t. I, Los Angeles, The J. Paul Getty trust, , 1470 p. (ISBN 0-89236-497-1, lire en ligne)
  3. L'Artiste : Journal de la littérature et des beaux-arts, t. 8 (lire en ligne), p. 296
  4. Références d'un tableau exposé au musée des beaux-arts de Dijon sur la base Joconde : Intérieur d'une église gothique, 1785.
  5. Herzogliches Museum ou Palais Ducal
  6. Dessin exposé au Palais des beaux-arts de Lille sur le site de la RMN : Vue de l'évêché et de la cathédrale de Bayeux.
  7. Dessin aquarellé exposé au Musée Carnavalet sur le site du SIAF : Alexandre Lenoir défend les tombeaux des rois à Saint-Denis contre des révolutionnaires (1793).
  8. Peinture exposée au musée du Louvre sur le site de la RMN : Intérieur d'église gothique.
  9. « [Intérieur d'église] », sur collections.lesartsdecoratifs.fr (consulté le )

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :