Ouvrir le menu principal

Pierre Ivanovitch Chouvalov

personnalité politique russe
Pierre Ivanovitch Chouvalov
RusPortraits v3-003 Le Comte Pierre Ivanowitch Chouvaloff.jpg
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activités
Homme politique, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Fratrie
Alexandre Chouvalov
Nataliya Ivanovna Khitrovo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mavra Shuvalova (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Grades militaires
List of Russian field marshals (en)
Generalfeldmarschall
Major général (depuis )
Lieutenant-général (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Portrait du comte Chouvalov

Le comte Pierre Ivanovitch Chouvalov, en russe : Пётр Иванович Шувалов, (1711-1762) est un homme d'État et maréchal russe qui, avec son frère Alexandre et son cousin Ivan, hissa sa famille aux plus hautes destinées de l'Empire.

Pierre Chouvalov commença sa carrière comme page à la cour de la future impératrice Élisabeth. Il attira son attention, lorsqu'il épousa une de ses intimes, Mavra Chepeleva, dame de la Cour.

Lorsqu’Élisabeth monta sur le trône de Russie, Pierre Chouvalov devint chambellan, puis sénateur et comte, en 1746.

C'était aussi un militaire ; il commanda une division près de Saint-Pétersbourg et le Corps d'Observation, formé par lui. Il s'occupa de doter la Russie de manufactures d'armement, spécialement dans le domaine de l'artillerie.

Il fut surtout ministre, chargé des affaires intérieures, et réforma l'économie de l'Empire, mise à mal par le règne précédent. Il appliqua une politique protectionniste et fit tomber les barrières douanières intérieures (taxes et octrois divers). Son attention fut attirée par les mines de l'Oural et il développa le secteur manufacturier.

Il avait une grande influence sur l'impératrice, favorisée par sa proximité avec son cousin Ivan, favori de l'impératrice, mécène et fondateur de l'Académie des beaux Arts de Saint-Pétersbourg.

Il fut néanmoins dépensier et causa des dettes considérables au Trésor.

NotesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :