Pierre Bompard

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bompard.
Pierre Bompard
Fonction
Peintre de la Marine
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Autres informations
Distinction

Pierre Bompard, né à Verdun le et mort à Paris, le , est un peintre, graveur et illustrateur français.

BiographieModifier

Élève de l'Académie Julian, il participe dès 1911 au Salon des indépendants puis en 1924 au Salon des Tuileries. Il reçoit alors de nombreuses commandes de grandes décorations murales telles à l'hôtel Lutetia les décorations des salons sur le thème de la mer et des navires[1].

Il est récompensé en 1925 le prix du comité américain pour L'Appui aux artistes et expose en 1926 à la rétrospective des Indépendants les toiles Le débit à Doëlan, La sardinerie de Doëlan, Paysage, Nature morte (pommes), Pêcheurs à Doëlan[1].

Il devient en 1936 peintre officiel de la Marine[2] et à ce titre, il décore la rotonde du Collège de France de deux allégories de la Physique et de la Chimie et expose au Salon d'Automne dont il devient membre du comité en 1938[1].

Voyageant en 1957, durant onze mois en Polynésie française où il effectue de nombreuses aquarelles, il remarque l'état d'abandon dans lequel se trouve la tombe de Paul Gauguin. Il se propose alors pour la restaurer. À ses frais il édifie un monument funéraire en pierres volcaniques rouges et noires. Celui-ci se trouve dans le cimetière de Hiva Oa[3].

Mort à Paris, il est inhumé à Verdun[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Édouard-Joseph 1930, p. 154.
  2. Pierre Bombard, peintre officiel de la marine
  3. Pierre Bompard, « La nouvelle tombe de Gauguin à Atuona », Journal de la Société des Océanistes (Paris), tome XV, no 15, 1959

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, t. 1 : A-E, Art & Édition, , p. 154.  
  • Bénézit, 1948
  • Pierre Bompard, Ma mission Paul Gauguin aux Marquises, Paris, Éditions des deux miroirs, 1962
  • René Huyghe, Germain Bazin, Histoire de l'art: la peinture, 1968, p. 334
  • Patrick O'Reilly, Raoul Teissier, Tahitiens: répertoire biographique de la Polynésie française, 1975, p. 51

Liens externesModifier