Pierre-Joseph de Maleville

personnalité politique français

Pierre-Joseph, marquis de Maleville (, Domme - , Paris), est un homme politique français.

Pierre-Joseph de Maleville
Image dans Infobox.
Fonctions
Pair de France
-
Député de la Dordogne
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Père
Enfant

BiographieModifier

Fils de Jacques de Maleville, il devient avocat, avant d'entrer dans l'administration impériale comme sous-préfet de Sarlat de 1804 à 1811 par l'influence de son père. Nommé conseiller à la Cour impériale de Paris, il se prononce pour le retour des Bourbons comme son père.

Le , il est élu représentant à la Chambre des Cent-Jours par le collège de département de la Dordogne[1],[2]. Il s'oppose à ce que le roi de Rome soit reconnu empereur le .

À la seconde Restauration, il reprend ses fonctions de conseiller et devient premier président à la cour royale de Metz le , puis à celle d'Amiens le de l'année suivante.

Le , il est admis à siéger à la Chambre des pairs, à titre héréditaire, en remplacement de son père décédé[2].

Il est le père de Guillaume de Maleville.

PublicationsModifier

  • Discours sur l'influence de la réformation de Luther (1804)
  • Adresse au sénat (1814)
  • Les Benjamites rétablis en Israël (1816)

Sources bibliographiquesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier