Pierre-Alfred Chappuis

zoologiste et hydrobiologiste suisse
Pierre-Alfred Chappuis
Biographie
Naissance
Décès
(à 68 ans)
Berne, Suisse
Sépulture
Wolfgottesacker (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions
Pierre Alfred Chappius (1891–1960).jpg
Tombeau au cimetière Wolfgottesacker, à Bâle

Pierre-Alfred Chappuis, né le à Saint-Cloud (France) et mort le à Berne (Suisse), est un hydrobiologiste suisse, spécialisé en carcinologie, et également entomologiste et spéléologue[1].

BiographieModifier

Son père ayant été à ce moment le directeur adjoint du Bureau international des poids et mesures, Pierre-Alfred Chappuis est né dans le pavillon de Breteuil, à Saint-Cloud, en France, le  ; il est mort à Berne, en Suisse, le .

Il soutint une thèse en carcinologie sur les crustacés d'eau douce, et publia plus de 160 travaux scientifiques[2].

Activités spéléologiquesModifier

Dans le domaine de la spéléologie, il fut un infatigable explorateur et découvreur, notamment en compagnie de ses collègues René Jeannel (français) et Émile Racovitza (roumain). Avec eux, il fut à l'origine de la création, à Cluj en Transylvanie de l’Institut de spéléologie roumain dont il fut le premier sous-directeur.

En 1940, par le diktat hitlérien de Vienne, la Roumanie fut contrainte de rendre le nord de la Transylvanie à la Hongrie horthyste : Chappuis, ressortissant d'un pays neutre, devînt alors directeur de l'Institut à la place de Racovitza, contraint à l'exil, ce qui sauvegarda l'existence de cet établissement scientifique et de ses collections.

Après la guerre, Chappuis devint le premier sous-directeur du Laboratoire souterrain du Centre national de la recherche scientifique à Moulis, en France[3].

ŒuvresModifier

DistinctionsModifier

En France, Chappuis est officier de la Légion d'honneur et obtient les palmes académiques.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Jacques Amigo, « Chappuis (Pierre-Alfred) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises, vol. 3 Sciences de la Vie et de la Terre, Perpignan, Publications de l'olivier, , 915 p. (ISBN 9782908866506)
  • « Les grandes figures disparues de la spéléologie française », Spelunca (spécial Centenaire de la Spéléologie), no 31,‎ , p. 40
  • Delanghe, Damien, Médailles et distinctions honorifiques (document PDF), in : Les Cahiers du CDS no 12, .
  • Association des anciens responsables de la fédération française de spéléologie : In Memoriam.
  • Jeannel, R. (1960) : Pierre-Alfred Chappuis (1891-1960) in Annales de spéléologie (Paris), tome XV, fascicule 4, pages 589-607, 1 photographie.
  • Motas, C. (1963) : Pierre-Alfred Chappuis (1891-1960) in Travaux de l'Institut de spéléologie Emile Racovitza (Bucarest), 1961-1962, tomes I-II, pages 63-67, 1 photographie (ro)

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Jean-Jacques Amigo, « Chappuis (Pierre-Alfred) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises, vol. 3 Sciences de la Vie et de la Terre, Perpignan, Publications de l'olivier, , 915 p. (ISBN 9782908866506)
  2. Claude Delamare-Deboutteville et R. Rouch : Notice sur Pierre Alfred Chappuis et son œuvre scientifique in : Crustaceana, vol. 2, No. 2 (avril 1961), pp. 160-169 consulté le 20 déc. 2014 sur [1].
  3. Biographies d'Émile Racovitza par Alexandre Marinescu.