Ouvrir le menu principal

Pierre-Émile Nayral Martin de Bourgon

militaire français
Pierre-Émile Nayral Martin De Bourgon
Fonction
Président de l'Académie de Nîmes
Joseph Lepage (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
GardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Grade militaire
Conflit
Commandement
Distinction

Pierre-Émile Nayral Martin de Bourgon était un général français né le à Lyon et mort le dans le département du Gard, commandant des armées alliées d'Orient en 1920.

BiographieModifier

De 1880 à 1882, élève de Saint-Cyr et promotion des Kroumirs.

Sous-lieutenant le .

Le , il devient chef de bataillon[Quoi ?] et commande le 161e régiment d'infanterie de ligne[réf. nécessaire].

Le il devient lieutenant-colonel et devient membre de l'état-major du 6e corps d'armée.

En 1914: Il devient chef d'état-major du commandement supérieur de la défense des places fortes de Verdun.

En mars 1916 il est promu colonel et commande la 3e division d'infanterie à Verdun.

Le , il est promu général de brigade.

On le nomme général de division le et est placé à la tête de la 3e division d'infanterie.

Il succède en mars 1920 au général Franchet d'Espèrey comme commandant en chef de l'armée française d'Orient [1].

DécorationsModifier

     
     
     

Décorations françaisesModifier

Décorations étrangèresModifier

ŒuvresModifier

  • Le général d'Entraigues, 1843-1926, Nîmes, "la Rapide", 1926.
  • Le maréchal Foch à diverses étapes de sa carrière, 1929.
  • Dix ans de souvenirs (1914-1924), en 8 parties. Éditeur : Nimes : impr. Chastanier et Almeras, 1929.
  • Les Armées alliées en Orient après l'armistice de 1918, avec le maréchal Franchet d'Espèrey, Paris, Service historique de l'armée de terre, publié en 1972.

Notes et référencesModifier

  1. Gérard Fassy, Le commandement français en orient, Economica, 2003, p. 453.

Liens externesModifier