Piège (géologie)

En géologie un piège est une structure affectant la roche réservoir et la roche couverture d'un système pétrolier et permettant l'accumulation des hydrocarbures. Les pièges peuvent être de deux types : stratigraphique ou structural[1].

Piège structural contre un plan de faille

Pièges structurauxModifier

Pièges structuraux
Piège structural dans un anticlinal.
Piège structural le long d'un plan de faille.
Jaune : roche réservoir ; vert : roche couverture ; rouge : hydrocarbures

Un piège structural est formé par la déformation d'une formation sédimentaire. Ces pièges se forment généralement le long d'un plan de faille ou dans le cœur d'un anticlinal, ce dernier cas représentant environ 80 % des découvertes d'hydrocarbures dans le monde[2].

Pièges stratigraphiquesModifier

Pièges stratigraphiques
Piège stratigraphique sous une discordance.
Piège stratigraphique dans un récif corallien (roche réservoir) fossilisé dans une couche d'argile (roche couverture).
Piège stratigraphique suite au fluage d'évaporites (en rose).
Bleu : roche-mère ; jaune : roche réservoir ; vert : roche couverture ; rouge : hydrocarbures.

Dans un piège stratigraphique, la géométrie permettant l'accumulation des hydrocarbures est d'origine sédimentaire et n'a pas subi de déformation tectonique[3]. Ces pièges peuvent être situés dans un clinoforme, dans une structure sédimentaire en biseau, sous une surface de non-conformité ou dans une structure créée par le fluage d'une roche saline.

Pièges hybridesModifier

Piège hybride
Bleu : roche-mère ; jaune : roche réservoir ; vert : roche couverture ; rouge : hydrocarbures.

La combinaison des deux types de pièges est possible comme dans le cas de blocs basculés : géométrie initiale de piège structural mais dont la couverture est généralement le drapage fait par la sédimentation de mudstones lors du processus d'océanisation.

RéférencesModifier

  1. « Piège, définition », Larousse,‎ (lire en ligne)
  2. Joseph P. Riva, « Accumulation in reservoir beds », Encyclopædia Britannica,‎ (lire en ligne)
  3. « Du piège géologique au gisement exploitable », Planète énergie,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier