Philippe de La Noye

Philippe de La Noye, né le à Leyde (Provinces-Unies) et mort le à Bridgewater, dans le Massachusetts (Nouvelle-Angleterre), est un émigré sur le territoire actuel des États-Unis originaire de Tourcoing en Flandre (Pays-Bas méridionaux, rattachés alors aux Pays-Bas espagnols)[1].

Philippe de La Noye
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Père
Jean de Lannoye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Marie Le Mahieu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Hesther Dewsbury (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Jonathan Delano (d)
Esther Soule (d)
Philip Delano, Jr (d)
Hester Delano (d)
Dr. Thomas Delano (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Fils des huguenots wallons Jean de La Noye et de Marie Le Mahieu, mariés à Leyde le , il émigre en Nouvelle-Angleterre dans la colonie de Plymouth pour des raisons religieuses et embarque sur le Fortune qui aborda Plymouth le [1].

En 1634, il épouse Hester Dewsbury (1613 – avant 1653) dont il a six enfants[1].

Il participe à la construction de routes et de ponts. Par la suite, il sert en 1637 durant la guerre des Pequots contre les Indiens puis participe à la fondation de Dartmouth avec une trentaine de colons et il y achète 800 acres de terres auprès du chef indien Massasoit, qu'il léguera à son plus jeune fils Jonathan.

Après la mort de sa première épouse, il se remarie en 1653 avec Mary Pontus Glass qui lui donne quatre autres enfants[1].

Il meurt en 1681 à Bridgewater dans le Massachusetts[1].

Il est le fondateur de la famille américaine Delano[1] qui donnera entre autres :

RéférencesModifier