Ouvrir le menu principal

Philippe Gumplowicz

BiographieModifier

Ses parents, juifs polonais, émigrent en France en 1933[2]. Jeune, il va baigner dans les mouvements de jeunesse « sionistes et marxistes »[2]. Il suit des études d'histoire et passe sa maitrise à l'université de la Sorbonne en 1972. Passionné de musique, il finance ses études en jouant dans un orchestre de jazz[2]. Il étudie ensuite les sciences humaines et se passionne pour la psychanalyse qu'il abandonnera dans les années 1970[2]. Il va alors travailler sur l'histoire d'institutions musicales, comme le conservatoire ou l'opéra-comique[2]. Il passe sa thèse dans le milieu des années 1980 sur les orphéons en France[2], ces sociétés musicales amateurs qui au XIXe siècle apparaissent dans les villages et villes d'Europe. Il enseigne au conservatoire, à École des hautes études en sciences sociales et à l'Université d'Évry-Val d'Essonne où il est directeur du RASM (Recherches Arts Spectacles Musiques)[2].

Il a produit pour France Musique et France Culture des émissions et des documentaires radiophoniques (Les Grands entretiens avec le pianiste Jean-Claude Pennetier en 2010, l’historien israélien Zeev Sternhell en avril 2011 ou le chanteur Michel Delpech en octobre 2012)[1] ainsi que des documentaires comme Les années Barclay Une histoire de Haute fidélité en juin 2012[1].

Après avoir été maître de conférences à l’université de Bourgogne, il est professeur de musicologie à l’université d’Evry depuis 2011.

Il peut être entendu à la guitare acoustique dans deux chansons de l'album Innocence d'Antoine Tomé, publié en 1979[3].

PublicationsModifier

  • 1991 - Le Roman du jazz. Première époque, 1893-1930, éd. Fayard
  • 1988 - Les Travaux d'Orphée, éd. Aubier (ouvrage issu de sa thèse, réédité en 2001)
  • 2000 - Le Roman du jazz. Deuxième époque, 1930-1942, éd. Fayard
  • 2008 - Le Roman du jazz. Les modernes, éd. Fayard
  • 2012 - Les Résonances de l'ombre, musique et identités de Wagner au jazz, éd. Fayard

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Philippe Gumplowicz, « Philippe Gumplowicz », sur France Inter (consulté le 19 mars 2014).
  2. a b c d e f et g Valérie Igounet, « Philippe Gumplowicz, la musique avant toute chose », L'Histoire, no 385,‎ , p. 16 à 17.
  3. Pochette de l'album Innocence.

Liens externesModifier