Ouvrir le menu principal
Philippe Gumplowicz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Philippe Gumplowicz est un professeur des universités, musicologue et historien de la musique français, né le [1] à Paris.

Sommaire

BiographieModifier

Ses parents, juifs polonais, émigrent en France en 1933[2]. Jeune, il va baigner dans les mouvements de jeunesse « sionistes et marxistes »[2]. Il suit des études d'histoire et passe sa maitrise à l'université de la Sorbonne en 1972. Passionné de musique, il finance ses études en jouant dans un orchestre de jazz[2]. Il étudie ensuite les sciences humaines et se passionne pour la psychanalyse qu'il abandonnera dans les années 1970[2]. Il va alors travailler sur l'histoire d'institutions musicales, comme le conservatoire ou l'opéra-comique[2]. Il passe sa thèse dans le milieu des années 1980 sur les orphéons en France[2], ces sociétés musicales amateurs qui au XIXe siècle apparaissent dans les villages et villes d'Europe. Il enseigne au conservatoire, à École des hautes études en sciences sociales et à l'Université d'Évry-Val d'Essonne où il est directeur du RASM (Recherches Arts Spectacles Musiques)[2].

Il a produit pour France Musique et France Culture des émissions et des documentaires radiophoniques (Les Grands entretiens avec le pianiste Jean-Claude Pennetier en 2010, l’historien israélien Zeev Sternhell en avril 2011 ou le chanteur Michel Delpech en octobre 2012)[1] ainsi que des documentaires comme Les années Barclay Une histoire de Haute fidélité en juin 2012[1].

Après avoir été maître de conférences à l’université de Bourgogne, il est professeur de musicologie à l’université d’Evry depuis 2011.

Il peut être entendu à la guitare acoustique dans deux chansons de l'album Innocence d'Antoine Tomé, publié en 1979[3].

PublicationsModifier

  • 1991 - Le Roman du jazz. Première époque, 1893-1930, éd. Fayard
  • 1988 - Les Travaux d'Orphée, éd. Aubier (ouvrage issu de sa thèse, réédité en 2001)
  • 2000 - Le Roman du jazz. Deuxième époque, 1930-1942, éd. Fayard
  • 2008 - Le Roman du jazz. Les modernes, éd. Fayard
  • 2012 - Les Résonances de l'ombre, musique et identités de Wagner au jazz, éd. Fayard

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Philippe Gumplowicz, « Philippe Gumplowicz », sur France Inter (consulté le 19 mars 2014).
  2. a b c d e f et g Valérie Igounet, « Philippe Gumplowicz, la musique avant toute chose », L'Histoire, no 385,‎ , p. 16 à 17.
  3. Pochette de l'album Innocence.

Liens externesModifier