Philip Schuyler

Philip John Schuyler, né le à Albany et mort le dans la même ville, est un général de la révolution américaine et homme politique américain.

Philip Schuyler
Schuyler.jpg
Portrait de Philip Schuyler.
Fonctions
Sénateur
New York Class 1 senate seat (d)
-
John Sloss Hobart (en)
Sénateur
New York Class 1 senate seat (d)
-
New York State Engineer and Surveyor (en)
-
-
Simeon De Witt (en)
Membre de l’assemblée de l’État de New York
Membre du Sénat de l'État de New York
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
AlbanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Albany Rural Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Homme politique, officier, propriétaire d'esclavesVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Johannes Schuyler, Jr. (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Cornelia Stephanuse Schuyler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Catherine Van Rensselaer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Elizabeth Schuyler Hamilton (en)
Peggy Schuyler (en)
Philip Jeremiah Schuyler (en)
Angelica Schuyler Church
Catherine Van Rensselaer Cochran (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Partis politiques
Arme
Grade militaire
Conflit

BiographieModifier

Philip Schuyler est issu d'une famille aisée de colons d'origine néerlandaise.

Pendant la guerre de Sept Ans, il devient capitaine puis, en tant que commissaire, il assure l'approvisionnement de l'armée britannique.

Il est élu à l'assemblée de la province de New York en 1768. En 1775, il devient colonel de la milice de la province puis est élu au second Congrès continental. En juin, il est nommé major général de l'Armée continentale et commandant en chef du front nord. Il prépare l'invasion du Québec mais son état de santé le contraint à laisser le commandement de l'attaque au général Richard Montgomery.

Après l'échec de l'invasion, Schuyler demande le renforcement de Fort Ticonderoga, renforcement refusé par Washington. Le fort est capturé par les Britanniques en 1777 ; il est alors accusé par le général Horatio Gates de manquement à son devoir. Il démissionne de l'armée en 1779.

Il siège au Sénat de l'État de New York de 1780 à 1784 puis est élu sénateur de New York au Congrès des États-Unis de 1789 à 1791 et de 1792 à 1798.

Philip Schuyler adopta un orphelin acadien, Henry Schuyler Thibodaux, dont les parents furent expulsés d'Acadie en 1755 lors de la déportation des Acadiens par l'armée britannique. Henry Schuyler Thibodaux devint sénateur américain et gouverneur de la Louisiane.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Martin H. Bush, Revolutionary Enigma; A Re-Appraisal of General Philip Schuyler of New York, (ISBN 0-87198-080-0)
  • (en) Bayard Tuckerman, Life of General Philip Schuyler, 1733-1804,
  • (en) Don Gerlach, Proud Patriot : Philip Schuyler and the War of Independence, 1775-1783, Syracuse University Press, , 636 p. (ISBN 0-8156-2373-9)

Liens externesModifier