Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Best.
Pete Best
Pete Best2005.jpg
Pete Best en 2005.
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Randolph Peter Scanland
Nationalité
Formation
Liverpool Collegiate School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique
Site web

Randolph Peter Best (à la naissance Randolph Peter Scanland) mieux connu sous le nom de Pete Best (né le 24 novembre 1941 à Madras, Inde) est un batteur britannique. Il fut celui des Beatles durant deux ans (1960-1962), avant d'être remplacé par Ringo Starr au mois d'août 1962, au moment où le groupe décrochait auprès de George Martin et du label Parlophone son premier contrat d'enregistrement.

BiographieModifier

Pete Best naît le 24 novembre 1941 à Madras (Indes britanniques). Il arriva le jour de Noël 1945 à Liverpool avec son frère cadet Rory, son père adoptif John (duquel il prit son nom) et sa mère, Alice Mona Shaw Best, la fondatrice du Casbah (en) dans lequel joueraient le noyau des futurs Beatles, encore appelés les Quarrymen[1].

Le CasbahModifier

Sans domicile à eux, la famille déménage d'un endroit à l'autre pour quelques années. Exaspérée, Mona Best vend quelques bijoux et parie sur un cheval nommé Never Say Die, coté 33 pour 1, qui gagne la course[n 1]. Avec cet argent, Mona Best achète le bâtiment du 8, Hayman's Green, l'ancien Conservative Club de West Derby, depuis longtemps à l'abandon[2].

Mona Best eut l'idée de créer le Casbah dans le sous-sol de son énorme maison afin que les jeunes puissent avoir un endroit pour danser et s'amuser. Plusieurs jeunes du quartier participeront à la décoration des lieux avant l'ouverture. On peut y voir encore aujourd'hui les salles peintes par John Lennon et Paul McCartney. Les Quarrymen jouèrent lors de la soirée d'ouverture et en plusieurs autres occasions par la suite. À l'époque, les futurs Beatles changeaient constamment de batteur et Pete Best joua avec eux occasionnellement lors de leurs concerts au Casbah.

Les Quarrymen cessèrent de jouer au Casbah pendant un certain temps, à la suite d'une dispute avec Mona. La raison est que celle-ci avait payé Ken Brown -un des membres des Quarrymen- pour une soirée, malgré son absence pour maladie. George Harrison, John Lennon et Paul McCartney pensaient qu'ils méritaient la part de Brown étant donné que ce dernier n'avait pas joué du tout. Finalement, les Quarrymen finirent par revenir au Casbah, soucieux de trouver des engagements supplémentaires.

Neil Aspinall, ami de Pete qui deviendra le road manager du groupe, a vécu une relation amoureuse avec Mona Best, 17 ans son aînée, de laquelle un garçon est né[2]: Vincent « Roag » Best.

Les BeatlesModifier

Lorsque les Beatles furent engagés afin de jouer à Hambourg, ils devaient trouver un batteur attitré : il y eut une longue série de batteurs chez les Beatles avant Pete Best. Allan Williams, alors imprésario des Beatles, alla voir jouer Pete Best qui possédait son propre groupe, les Blackjacks (avec Ken Brown, entre autres). Impressionné par la performance de Pete, mais aussi par sa batterie flambant neuve, il recommanda aux Beatles de l'engager. Bien qu'il ait déjà décidé de l'engager sans le lui dire, le groupe lui fit quand même passer une audition. Celui-ci la réussit, la question ayant déjà été réglée. Les Beatles voulaient, par ce stratagème, éviter que Pete se sente trop indispensable[réf. nécessaire].

Pete Best fit partie des Beatles pendant environ deux ans. De belle apparence, il avait un charisme évident. Bien que plus tard certains aient prétendu qu'il n'était pas un très bon batteur, les enregistrements de l'album Anthology 1 des Beatles — où l'on retrouve dix morceaux interprétés par Pete Best à la batterie — montrent qu'il savait très bien tenir sa partie. Comme Ringo par la suite, Pete avait droit à son moment de gloire pendant le spectacle, où il interprétait une chanson. À Hambourg, lorsqu'il était absent ou malade, il était souvent remplacé par Richard Starkey, dit Ringo Starr. Il était de coutume pour les différents groupes d'interpréter sensiblement les mêmes chansons, c'est-à-dire les grands succès d'Elvis Presley, de Chuck Berry et autres standards de l'époque. Ringo pouvait facilement prendre le relais, connaissant déjà les morceaux.

Lorsque les Beatles changèrent de coiffure, sous l'influence de Klaus Voormann et d'Astrid Kirchherr, la petite amie de Stuart Sutcliffe, Pete, ayant les cheveux bouclés, conserva son style à la Elvis. En août 1962, les Beatles signent leur contrat de disque chez EMI. L'article du journal Mersey Beat qui en annonçait la nouvelle affichait seulement la photo de Pete Best.

Lors du test d'artistes des Beatles par George Martin, le 6 juin 1962 aux studios EMI d'Abbey Road à Londres, il se montra insatisfait de la performance du batteur et en informa Brian Epstein. On peut entendre la version de Love Me Do avec Pete Best, sur le premier volume d'Anthology, qui est différente de la version définitive. En août 1962, Ringo Starr remplaça Pete Best à la batterie. Les Beatles, George Harrison en tête, qui avaient décidé de l'écarter du groupe et de le remplacer par Starr, n'eurent pas le courage de le lui annoncer eux-mêmes et chargèrent Brian Epstein de le faire. Quand les Beatles revinrent à Abbey Road le 4 septembre 1962 pour réenregistrer Love Me Do cette fois avec Ringo Starr, George Martin ne fut pas non plus satisfait de sa performance et engagea un batteur de studio, Andy White, pour la séance d'enregistrement du 11 septembre. Ce fut une des rares fois où Starr ne joua pas dans un morceau des Beatles[n 2].

Pete Best ne parla plus à aucun membre des Beatles, bien qu'il l'aurait voulu. Il fut pendant un temps surnommé « l'homme le plus malchanceux du monde »[3]. Parmi les hypothèses avancées pour expliquer sa mise à l'écart, on avance que Paul et John jalousaient la popularité de Pete avec la gent féminine et qu'ils saisirent donc la première occasion de le mettre à la porte[4]. Il fut aussi décrit comme étant solitaire, renfermé et peu sociable, ce que le principal intéressé nie formellement[5]. Une autre hypothèse veut que Brian Epstein ait cherché à se séparer de Pete Best car sa mère, Mona, s'occupait encore de la gestion des Beatles[6]. À la suite de cela, des fans de Pete Best provoqueront du tumulte à la Cavern, ce dont George Harrison fera les frais, récoltant au passage un œil au beurre noir.

L'après BeatlesModifier

Epstein lui offre d'intégrer les Merseybeats mais Best refuse. Il se joint au Lee Curtis and the All Stars et ensuite forme son propre groupe, le Pete Best Four, qui se dissout en 1967. En 1965, il fait une tentative de suicide mais reprend contrôle de sa vie[7]. Alors marié et père de famille, il abandonne la musique et devient boulanger[8] avant d'entrer dans la fonction publique, à l'agence pour l'emploi de Garston à Liverpool, poste qu'il occupe pendant vingt ans jusqu'à sa retraite. Au cours des années 1980, après avoir refusé plusieurs fois, il accepte de jouer lors d'une convention sur les Beatles. Cela marque pour lui le retour à la musique de façon active. Le Pete Best Band se produit depuis à travers le monde. En 1995, on l'entend sur dix morceaux de l'album Anthology 1 des Beatles : il considère qu'ainsi les Beatles le remercient pour « services rendus dans le passé ». Ce disque lui a rapporté des redevances substantielles.

ActivitéModifier

The Black JacksModifier

Septembre 1959 - août 1960 :

  • Pete Best : batterie
  • Chas Newby : basse
  • Bill Barlow : guitare
  • Ken Brown : guitare, chant

The Beatles #1Modifier

Août 1960 - janvier 1961 :

  • John Lennon : guitare, chant
  • Stuart Sutcliffe : basse
  • George Harrison : guitare, chant
  • Paul McCartney : guitare, piano, chant
  • Pete Best : batterie

The Beatles #2Modifier

Janvier 1961 - août 1962 :

  • John Lennon : guitares, chant
  • George Harrison : guitare, chant
  • Paul McCartney : basse, chant
  • Pete Best : batterie

Lee Curtis and the All StarsModifier

Août 1962 - juin 1963 :

  • Lee Curtis : chant
  • Pete Best : batterie
  • Tony Waddington : guitare, chant
  • Wayne Bickerton : basse, chant
  • Frank Bowen : guitare

The Original All StarsModifier

Juin 1963 - septembre 1963 :

  • Pete Best : batterie
  • Tony Waddington : guitare, chant
  • Wayne Bickerton : basse, chant
  • Frank Bowen : guitare

The Pete Best FourModifier

Septembre 1963 - janvier 1965 :

  • Pete Best : batterie
  • Tony Waddington : guitare, chant
  • Wayne Bickerton : basse, chant
  • Tommy McGurk : guitare

The Pete Best Combo #1Modifier

Janvier 1965 - fin 1965 :

  • Pete Best : batterie
  • Tony Waddington : guitare, chant
  • Wayne Bickerton : basse, chant
  • Bill Burton : cuivres
  • Trevor Browne : cuivres

The Pete Best Combo #2Modifier

Fin 1965 - 1966 :

  • Pete Best : batterie
  • Tony Waddington : guitare, chant
  • Wayne Bickerton : basse, chant

Pete Best BandModifier

Actuellement :

  • Pete Best : batterie
  • Roag Best : batterie
  • Dave Deevey : basse
  • Chris Cavanagh : chant
  • Mark Hay : guitare
  • Phil Melia : guitare solo

HommagesModifier

Sur son premier album solo, Celibatorium (2013), Benoit Carré (de Lilicub) lui dédie un titre.

En 2011, des rues de Liverpool ont été baptisées à son nom ainsi qu'au club de sa mère; Pete Best Drive et Casbah Close[9].

Discographie sélectiveModifier

AutobiographiesModifier

  • The Beatles, the true beginnings / Roag, Rory et Pete Best / Spine / 2002.
  • Beatle! The Pete Best Story / Pete Best et Patrick Doncaster / Plexus Publishing adapté de l'anglais par Patricia Bamford et Jacques Volcouve sous le titre John Lennon les Beatles et moi aux Éditions du Rocher en octobre 1990 .
  • The Best Years Of The Beatles / Pete Best et Billy Harry / Headline / 1997.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Après cette première victoire, Lester Piggott, ce jockey inconnu de 18 ans, en gagnera huit autres; un record.
  2. Avec Back in the U.S.S.R. et Dear Prudence pour lesquelles Ringo Starr s'était volontairement "évincé" momentanément du groupe et The Ballad of John and Yoko parce qu'il était alors sur le tournage du film The Magic Christian avec Peter Sellers)
  3. Ce disque est publié originellement en Allemagne et crédité à « The Beatles with Tony Sheridan ». Il sera aussi édité avec des noms différents ailleurs dans le monde.

RéférencesModifier

  1. (en) Joe Goodden, « Pete Best », sur The Beatles Bible (consulté le 22 juillet 2019)
  2. a et b https://www.dailymail.co.uk/femail/article-6489647/Mona-Best-gave-Fab-Four-break-love-child-bands-manager.html
  3. "Pete Best, 69 ans : Viré des Beatles avant la Beatlemania, il souffre toujours", Pure People, 5 octobre 2011; "Pete Best, une vie sans les Beatles", Le Figaro, 17 octobre 2011
  4. Interview de Pete Best à la radio années 1980
  5. The Sacking Of Pete Best iol.ie/~beatlesireland – Retrieved 31 May 2007 Archived 13 January 2007 at the Wayback Machine.
  6. Series of interviews with Liverpool promoter and manager Joe Flannery 1996–1999, recounted by Michael Brocken in Chapter 4 of his book Hidden Voices: Hidden Histories of Liverpool's popular music scenes, 1930s–1970s. Burlington VT, Ashgate Publishing Company, 2010
  7. http://www.sandiegouniontribune.com/entertainment/music/sd-et-music-pete-best-20180328-story.html
  8. (en) David Segal, « The Booted Beatle », The Washington Post,‎ (lire en ligne).
  9. (en) Joe Goodden, « Liverpool streets to be named after Pete Best and Casbah Coffee Club », sur The Beatles Bible (consulté le 22 juillet 2019)
  10. https://www.discogs.com/The-Beatles-Featuring-Tony-Sheridan-Guests-The-Beatles-First/master/81047
  11. a b et c http://www.petebestdiscography.com/

AnnexesModifier