Pegaso 3045

Pegaso 3045 / 3050
Pegaso 3045
Pegaso 3050, version 6x6 du 3045 (4x4)

Marque ENASA - Pegaso
Années de production 1969-1982
Classe Poids lourd militaire
Usine(s) d’assemblage Barajas-Madrid
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) L6 Pegaso Leyland Comet 9026.13 / 9100.40
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 6,550 / 10,170 cm3
Puissance maximale à 2.400 yr/min : 125 / 165 ch SAE
Couple maximal à 1,600 tr/min : 407 / 640 N m
Transmission 3045 : 4x4 / 3050 : 6x6
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports + convertisseur et réducteur
Poids et performances
Poids à vide PTC : 9,125 kg - Charge utile : 3,000 kg
Vitesse maximale sur route : 76 / piste : 45 km/h
Consommation mixte 25 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabine bâchée
Châssis 3045 : 4x4 / 3050 : 6x6
Dimensions
Longueur 6,365[1] / 6,800 mm
Largeur 2,480 mm
Hauteur 2,720 / 2,500 mm
Empattement 3,700 / 3,700 + 1,399 mm
Voies AV/AR 1,900 mm  / 1,818 mm
Chronologie des modèles

Le Pegaso 3045 est un camion militaire fabriqué par l'entreprise espagnole ENASA à partir de la fin des années 1960[2].

Le Pegaso 3045 / 3050Modifier

Le camion militaire Pegaso 3045 a été présenté à la fin des années 1960 pour l'armée espagnole. Il a également été choisi par les armées du Maroc, Pérou et Somalie.

Le Pegaso 3045 est un camion militaire tout terrain 4×4. Il a une capacité de charge utile maximale de 5 t sur route et 3 t hors route. Il peut transporter jusqu'à 20 hommes de troupe entièrement équipés sur des banquettes. Le véhicule peut tracter des remorques ou des pièces d'artillerie d'un poids maximum de 7,5 tonnes sur route et de 4,5 t hors route. Plusieurs versions existent : camion-citerne, véhicule de commandement, atelier de campagne et véhicule de dépannage.

Le Pegaso 3045 comporte une cabine à toit bâché. La cabine est située au dessus du moteur et peut accueillir un conducteur et un passager. Le pare-brise peut être rabattu et la capote retirée pour réduire la hauteur.

Le Pegaso 3045 d'origine était propulsé par un moteur Diesel Pegaso Leyland Comet type 9020, développant 125 puis 135 ch.

La variante essence, Pegaso 3045G, était propulsée par un moteur DAF 6 cylindres en ligne développant 125 ch SAE à 3.500 tr/min[3]. Un treuil frontal a été proposé en option.

Cette série de camions militaires était également disponible en configuration 6×6 : Pegaso 3050.

À partir de 1981, le Pegaso 3045 a été remplacé par le Pegaso 3046.

Le Pegaso 3046/3055Modifier

 
Pegaso 3046 militaire transformé en camion pompiers.

Pegaso 3046 / 3055
 
Pegaso 3046/10 de l'armée espagnole

Appelé aussi Pegaso égyptien
Pegaso Kadhafi
Marque   ENASA - Pegaso
Années de production 1981-1987
Classe Poids lourd militaire & pompiers
Usine(s) d’assemblage Barajas-Madrid
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) Pegaso L6 type 9135 turbo
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée à 2,100 tr/min : 10,170 cm3
Puissance maximale 170 ch DIN
Couple maximal 63,2 N m
Transmission 3046 : 4×4 / 3055 : 6×6
Boîte de vitesses Manuelle 6 rapports + AR + réducteur
Poids et performances
Poids à vide PTC : 12,600 kg
CU TT : 3,500 kg
Vitesse maximale 90 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabine fermée ou toit bâché
Châssis 3046 : 4×4 / 3055 : 6×6
Suspensions Semi-elliptique
Direction Assistée
Freins 2 circuits pneumatiques
Dimensions
Longueur 6,300 / 6,956 mm
Largeur 2,406 mm
Hauteur 2,771 mm
Empattement 3,700 / 3,700 + 1,480 mm
Voies AV/AR 2,014 mm  / 1,818 mm
Chronologie des modèles

Le Pegaso 3046 est une version améliorée du Pegaso 3045 qui remontait à la fin des années 1960, destinée à l'exportation. Les principales modifications portent sur la face avant de la cabine mais surtout sur la partie mécanique.

Le Pegaso 3046/10, est un modèle étudié à la suite d'un contrat passé par le Ministère égyptien de la Défense en 1980. Quelques exemplaires ont aussi été vendus à l'armée libyenne. C'est ce qui lui a valu ces surnoms.

HistoireModifier

En décembre 1980, le Ministère égyptien de la Défense signe, avec Pegaso, un contrat pour l'achat de 500 autobus et 10.500 exemplaires d'un nouveau modèle de camion militaire, dérivé du 3045, à livrer en 1981 et 1982. Le constructeur espagnol étudie les modifications à apporter à son ancien modèle 3045, met à jour la mécanique mais conserve au véhicule son esthétique personnelle et peu courante, datant de plus de 10 ans. Ce contrat représente une véritable bouffée d'oxygène pour le constructeur espagnol, en très grosses difficultés, liées à une chute aussi brutale que vertigineuse de ses ventes.

Sur les 10.500 camions commandés, 8.000 sont livrés selon le calendrier convenu et presque entièrement payés normalement mais, juste avant la livraison du solde de la commande, l’Égypte est déclarée en cessation de paiement. Les 2.500 camions restants sont alors stockés sur les parkings de l'usine. Pegaso a subi une perte de 8,5 milliards de pesetas avec cette opération malheureuse. L'INI, holding d’État et actionnaire unique d'ENASA décide alors de faire acheter ces camions par les municipalités et de les faire transformer en camions de pompiers par les entreprises spécialisées : Firmesa, Abencor, Pefipresa et Protec FIRE[4].

Ces camions ne disposant que de roues simples sur l'essieu arrière, chose commune sur les camions militaires mais mal adaptée aux camions civils avec des charges plus importantes, il en a résulté de fortes critiques de la part des utilisateurs en raison d'une instabilité marquée. Quelques incidents ont d'ailleurs été dénombrés[5].


Cette série de camions militaires était également disponible en configuration 6×6 : Pegaso 3055[6].

Le Pegaso 3046/10 a été remplacé en 1987 par un nouveau modèle : l'IVECO-Pegaso 7217 en version 4×4 et 7323 en versions 6×6.

Pays utilisateursModifier

L’Égypte reste le plus grand opérateur avec 10.000 camions. L'armée espagnole en a reçu plus de 4.000 toutes versions confondues.

Le Pegaso 3046/10 en compétitionModifier

La première apparition d'un camion Pegaso au Rallye Paris-Dakar a eu lieu en 1984, lors de sa sixième édition. Un Pegaso 3046/10, avec quasiment aucune modification, piloté par Carlos del Val et Miguel Guerrero, portait le numéro 524[7]. Il a terminé en huitième position sur les 12 camions qui ont terminé la compétition sur un total de 31 inscrits. Chose étrange, à la fin de la compétition, la camion n'est pas rentré en Espagne avec les autres véhicules espagnols mais le pilote a effectué le trajet à l'envers à son volant[8]. L'année suivante, un camion identique a été engagé, conduit par le Belge Cornélius Bezemer, portait le numéro 602. Il a terminé à la vingtième place dans sa catégorie.

L'IVECO-Pegaso 7217 / 7323Modifier

IVECO-Pegaso 7217 / 7323
 
IVECO-Pegaso 7217-6 4x4 de l'armée espagnole

Marque   IVECO - Pegaso
Années de production mars 1995-2005
Classe Poids lourd militaire
Usine(s) d’assemblage Barajas-Madrid
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) Pegaso L6 type 9100 / 9105 turbo
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 10,170 / 10,518 cm3
Puissance maximale 170 / 225 ch DIN
Couple maximal 63,2 / 80,3 N m
Transmission 7217 : 4×4 / 7323 : 6×6
Boîte de vitesses Manuelle ZF 4 rapports + convertisseur et réducteur
Poids et performances
Poids à vide PTC : 14,000 kg - Charge utile : 6,000 kg
Vitesse maximale 80 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabine fermée ou toit bâché
Dimensions
Longueur 6,080 / 6,950 mm
Largeur 2,400 mm
Hauteur 2,771 mm
Empattement 3,825 / 3,700 + 1,480 mm
Voies AV/AR 2,014 mm  / 1,790 mm
Chronologie des modèles

En 1987, les camions Pegaso 3046/10 et Pegaso 3055 sont remplacés respectivement par les IVECO-Pegaso 7217 & 7323. Ces nouveaux modèles sont similaires aux précédents à l'exception de l'installation d'un moteur Diesel à aspiration naturelle de 10,52 litres développant 200 ch DIN, un empattement plus long (3,7 m + 1,48 m) et une transmission ZF.

L'IVECO-Pegaso 7217 est un nouveau modèle amélioré, dérivé du Pegaso 3046/10. Il est légèrement plus long et dispose d'une charge utile plus importante : 5,0 tonnes sur route et 4,0 t en tout terrain. Ce camion militaire est également plus rapide que son prédécesseur. Le véhicule est équipé d'une cabine à toit souple ou rigide. Sa production a commencé en 1987. Depuis le rachat de Pegaso - ENASA en 1990, le camion porte la marque IVECO-Pegaso. Comme pour les modèles précédents, il existe une version 6×6 baptisée "7323".

L'IVECO-Pegaso 7323 a été adopté par les forces armées espagnoles et plus de 1.000 exemplaires ont été vendus au Maroc. Il existe une version tracteur d'artillerie pour obusiers de 155 mm, ambulance de première ligne, à benne basculante et de lutte contre les incendies.

L'équipement en option comprend un kit de gué profond, jusqu'à 1,9 m, une cabine à toit rigide, une prise de force sur la boîte de transfert, une capacité accrue du réservoir carburant ou des réservoirs supplémentaires et différentes tailles et types de pneumatiques, y compris des runflat.

L'IVECO-Pegaso 7222Modifier

L'IVECO-Pegaso 7222 un modèle de rallye, propulsé par un moteur Diesel IVECO-Pegaso 10,52 litres turbocompressé, développant 210 ch. Il a une capacité de charge utile maximale de 6 t sur route et 4 t en tout terrain. Ce camion n'est livré qu'avec une cabine à toit rigide. Il a participé au rallye Paris-Dakar 1986.

Toutes les versions des modèles IVECO-Pegaso 7217 / 7323 et IVECO-Pegaso 7222 ont été équipées de moteurs IVECO Cursor 8 et d'une boîte de vitesses automatique après le rachat de Pegaso - ENASA par IVECO en 1990.

L'IVECO 7226Modifier

L'IVECO 7226 est le dernier modèle de camion militaire produit en Espagne. Il conserve les lignes anguleuses de la cabine du Pegaso 7217/7323 mais utilise la transmission des camions militaires IVECO EuroTrakker et Trakker.

Galerie d'imagesModifier

Pays utilisateursModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Plans du Pegaso 3045 sur drawingdatabase.com » (consulté le )
  2. (en) « Pegaso 3045 - General utility truck » (consulté le )
  3. (es) « Historia de Pegaso » (consulté le )
  4. (es) « "El egipcio » (consulté le )
  5. (es) « Les pompiers d'Aragón disposent de 58 camions qui peuvent créer des problèmes », (consulté le )
  6. (en) « Pegaso 3055 6x6 - General utility truck » (consulté le )
  7. « Classement du Paris Dakar 1984 » (consulté le )
  8. (es) « Historia de los Pegaso Proto 4×4 en el Dakar », (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :