Ouvrir le menu principal

Paulon de Richieu, seigneur de Mauvans ou Paul de Mauvans est un capitaine huguenot des guerres de religion, mort en 1569.

BiographieModifier

Son frère Antoine de Mauvans, calviniste également, ravageait la haute Provence lorsqu’il avait été massacré[1] à Draguignan en 1559, dans le contexte de troubles et de tensions qui avait précédé le déclenchement des guerres de religion en France.

Jurant de venger son frère, il rallie les églises protestantes de Provence à la conjuration d'Amboise (février 1560) à Mérindol, et lève 2 000 hommes[2]. Avec cette troupe, il fait le siège de Pertuis[3] en mars, puis s’en détourne. L’édit de Romorantin provoque d’abord des désertions, puis il rallie à nouveau des troupes. Il prend Malaucène, fait sa jonction avec Montbrun qui commande les huguenots du Dauphiné.

Il parcourt la montagne, pillant les bourgs et notamment Draguignan.

En 1562, il est engagé par le comte de Tende, gouverneur modéré de Provence, pour mettre fin aux ravages de Durand de Pontevès, capitaine catholique, qu’il oblige à se retirer à Porquerolles[4].

La guerre reprend en 1567. En 1568, il conduit avec Jacques de Crussol une armée en Dordogne. S’étant séparé du corps principal, il tombe dans une embuscade à Chantegeline et meurt de ses blessures[5].


Voir aussiModifier

Documentation externeModifier

Bibliographie :

Liens externes :

Notes et référencesModifier

  1. Il est attaqué, tué, mis en pièce ; son cadavre est traîné dans les rues, éventré, salé comme de la viande à conserver, mis en tonneau et expédié à Aix-Provence, où il est pendu puis brûlé. D'après Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, coédition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, (ISBN 2-7449-0139-3), p. 195
  2. Pierre Miquel, Les Guerres de Religion, Paris, Club France Loisirs, (ISBN 2-7242-0785-8)., p. 211
  3. Miquel, op. cit., p. 216
  4. Miquel, op. cit., p. 227
  5. Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, coédition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, (ISBN 2-7449-0139-3), p. 197