Ouvrir le menu principal

Paul Stastny

joueur de hockey sur glace
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Šťastný.
Paul Stastny
Description de l'image Stastny2.jpg.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Québec (Canada)
Joueur
Position Centre
Tire de la gauche
Équipe LNH Golden Knights de Vegas
Ancienne(s) équipe(s) Avalanche du Colorado
Blues de Saint-Louis
Jets de Winnipeg
A joué pour DEL
EHC Munich
Repêc. LNH 44e choix au total, 2005
Avalanche du Colorado
Carrière pro. Depuis 2006

Paul Stastny (né le dans la ville de Québec au Canada) est un joueur professionnel binational canado-américain de hockey sur glace évoluant dans la Ligue nationale de hockey en tant que centre. Il joue actuellement pour les Golden Knights de Vegas, et a joué auparavant pour l'Avalanche du Colorado, les Blues de Saint-Louis et les Jets de Winnipeg.

Il est le fils de Peter Šťastný, vedette des Nordiques de Québec durant les années 1980 et membre du Temple de la renommée du hockey. Il a un frère aîné, Yan, qui a également joué dans la LNH. Ses oncles, Anton et Marián Šťastný, ont également joué avec son père au sein des Nordiques.

Possédant la double nationalité américaine et canadienne, il joue avec l'équipe nationale des États-Unis lors des compétitions internationales. Il a notamment participé aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, tournoi où il remporte une médaille d'argent.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et carrière amateurModifier

Il est né dans la ville de Québec, alors que son père Peter Šťastný évolue dans la Ligue nationale de hockey pour les Nordiques de Québec. Il a un frère, Yan, et deux sœurs, Katarina and Kristina[1]. Suivant la carrière de son père, il a passé une partie de son enfance au Québec puis au New Jersey avant de s'établir dans la ville de Saint-Louis au Missouri, là où son père a terminé sa carrière de hockeyeur[2].

Il joue au hockey sur glace à Chaminade College Preparatory School à Saint-Louis, avant de partir en 2002 pour le Nebraska, dans la ville de Omaha en jouant pour les Lancers de River City dans l'United States Hockey League (USHL). En 2003-2004, il termine au deuxième rang des meilleurs pointeurs de la ligue avec 77 points, derrière son coéquipier Mike Howe qui compte un point de plus[3].

En 2004, il entrepend une carrière universitaire en rejoignant l'équipe des Pioneers de l'Université de Denver. À sa première saison, il réalise 45 points, dont 17 buts et 28 assistances, en 42 parties, ce qui lui vaut une présence dans l'équipe-type des recrues de la WCHA, division où évolue les Pioneers. Il est également nommé recrue de la saison au sein de la WCHA. Au niveau collectif, il aide les Pioneers à remporter le tournoi de la NCAA. Après cette saison, il est repêché au 44e rang par l'Avalanche du Colorado, nouvelle forme des Nordiques de Québec, l'ancienne équipe son père, lors du deuxième tour du repêchage d'entrée dans la LNH 2005. Il joue une autre saison à l'université et il inscrit 53 points (19 buts et 34 assistances). Il est ainsi le meilleur pointeur de son équipe, à égalité avec le défenseur Matt Carle, et termine au quatrième rang des pointeurs de la WCHA[4]. Il est nommé dans la première équipe d'étoiles de la WCHA ainsi que la seconde équipe d'étoiles de la NCAA pour la région Ouest.

Carrière professionnelleModifier

 
Stastny et Joe Sakic, qui a été coéquipier avec son père durant ses premières saisons dans la LNH.
 
Stastny avec les Blues en octobre 2017.

Le 24 juillet 2006, il signe son premier contrat professionnel avec l'Avalanche du Colorado, d'une durée de trois ans[5]. Lors du camp d'entraînement de l'Avalanche, il impressionne suffisamment l'entraîneur de l'équipe, Joel Quenneville, ainsi que ses dirigeants, si bien qu'il gagne une place au sein de l'équipe lors du début de la saison[6],[7]. Il joue son premier match dans la LNH le 4 octobre 2006 face aux Stars de Dallas. Deux matchs et quatre jours plus tard, il inscrit son premier point contre les Canucks de Vancouver, qui est une assistance sur le but de Wojtek Wolski. Après avoir joué quelques matchs avec le numéro 62, son coéquipier John-Michael Liles accepte de céder son numéro, le 26, afin qu'il puisse porter le même numéro que son père[8]. Le 21 octobre, à son huitième match dans la LNH, mais son premier match avec le numéro 26 sur le dos, il marque son premier but dans la ligue contre les Canadiens de Montréal[9].

Durant la saison, entre le 3 février et le 17 mars, il marque au moins un point durant 20 matchs consécutifs, soit 11 buts et 18 assistances durant la séquence, et bat le record de la ligue du plus grand nombre de matchs consécutifs avec un moins du point pour une recrue, record qui appartenait à Teemu Selänne en 1992-1993 qui en avait 17[10]. Il connaît ainsi une excellente saison recrue avec 78 points en 82 parties et est vu comme un prétendant pour le trophée Calder, remis à la meilleure recrue de la ligue. Ce trophée est finalement remis à Ievgueni Malkine des Penguins de Pittsburgh. Il figure par contre dans l'équipe-type des recrues de la ligue, en compagnie de Malkine et Jordan Staal parmi les attaquants.

La saison suivante, il poursuit sur sa lancée et il marque son premier tour du chapeau dans la LNH lors du premier match de la saison contre les Stars[11]. Il est sélectionné pour jouer le 56e Match des étoiles de la LNH, mais il doit déclarer forfait à cause d'une appendicite[12]. Limité à 66 matchs à cause des blessures, il termine tout de même en tête des pointeurs de son équipe avec 71 points.

Le 17 novembre 2008, il prolonge son contrat avec l'Avalanche de 5 ans et un montant de 33 millions de dollars, soit un salaire de 6,6 millions par année[13]. Des blessures à un bras, puis à un pied, lui font manquer une partie de la saison 2008-2009 et il ne joue que 45 matchs, saison où il réalise 36 points.

Il parvient à rester en santé lors de la saison 2009-2010 et réalise 79 points, bon pour le premier rang au sein de l'Avalanche. La saison suivante, il participe au Match des étoiles de la LNH.

À cause d'un lock-out qui annule la première partie de la saison 2012-2013 au sein de la LNH, il commence la saison avec l'EHC Munich qui évolue la Deutsche Eishockey Liga, championnat élite d'Allemagne. Il retrouve Blake Wheeler, autre joueur de la LNH évoluant avec Munich. Il réalise 18 points en 13 parties avant de retourner avec l'Avalanche une fois la grève finie.

Devenu agent libre le 1er juillet 2014, il signe un contrat de 4 ans pour 28 millions de dollars avec les Blues de Saint-Louis[14]. À sa première saison avec les Blues, il inscrit 46 points, dont 16 buts et 30 assistances, en 74 matchs.

Le 26 février 2018, il est échangé aux Jets de Winnipeg contre Erik Foley, un choix de premier tour pour 2018 et un choix de quatrième tour conditionnel pour 2020[15].

Carrière internationaleModifier

 
Stastny dans un engagement face à Tore Vikingstad (Norvège) lors des Jeux olympiques de 2010.

Alors qu'il possède la double nationalité canadienne et américaine, il décide de représenter les États-Unis au niveau international, tout comme son frère Yan[16]. Il honore sa première sélection nationale lors du championnat du monde de 2007. Il marque 4 buts et 4 assistances en 7 parties, mais son pays est éliminé en quarts de finale contre la Finlande. À l'issue du championnat, il figure avec Lee Stempniak et Toby Petersen parmi les trois meilleurs joueurs pour chaque nation[17].

Il est sélectionné par la délégation américaine lors des Jeux olympiques d'hiver en février 2010 se tenant à Vancouver. Il aide son équipe à se rendre jusqu'en finale, qui se solde par une défaite en prolongation face au Canada et par le fait même une médaille d'argent.

Après une saison décevante avec l'Avalanche durant la saison écourtée de 2012-2013, il rejoint l'équipe des États-Unis lors du championnat du monde 2013 et il est nommé capitaine de la sélection américaine[18]. Il connaît un très bon tournoi avec 15 points (7 buts et 8 assistances) en 10 parties et aide son pays à remporter la médaille de bronze après une victoire face à la Finlande. Il termine ainsi dans l'équipe-type du tournoi, accompagné de Henrik Sedin (Suède) et Petri Kontiola (Finlande) en attaque.

Il joue pour la deuxième fois les Jeux olympiques en 2014, tournoi ayant lieu à Sotchi. Son équipe s'incline en finale de consolation face à la Finlande et termine en quatrième place.

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en clubModifier

Statistiques par saison[19]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2002-2003 Lancers de River City USHL 57 10 20 30 39 8 0 1 1 2
2003-2004 Lancers de River City USHL 56 30 47 77 46 3 1 2 3 0
2004-2005 Pioneers de Denver NCAA 40 15 27 42 26 - - - - -
2005-2006 Pioneers de Denver NCAA 39 19 34 53 79 - - - - -
2006-2007 Avalanche du Colorado LNH 82 28 50 78 44 - - - - -
2007-2008 Avalanche du Colorado LNH 66 24 47 71 24 9 2 1 3 6
2008-2009 Avalanche du Colorado LNH 45 11 25 36 22 - - - - -
2009-2010 Avalanche du Colorado LNH 81 20 59 79 50 6 1 4 5 4
2010-2011 Avalanche du Colorado LNH 74 22 35 57 56 - - - - -
2011-2012 Avalanche du Colorado LNH 79 21 32 53 34 - - - - -
2012-2013 EHC München DEL 13 7 11 18 20 - - - - -
2012-2013 Avalanche du Colorado LNH 40 9 15 24 14 - - - - -
2013-2014 Avalanche du Colorado LNH 71 25 35 60 22 7 5 5 10 4
2014-2015 Blues de Saint-Louis LNH 74 16 30 46 40 6 1 0 1 4
2015-2016 Blues de Saint-Louis LNH 64 10 39 49 26 20 3 10 13 16
2016-2017 Blues de Saint-Louis LNH 66 18 22 40 36 7 2 1 3 2
2017-2018 Blues de Saint-Louis LNH 63 12 28 40 14 - - - - -
2017-2018 Jets de Winnipeg LNH 19 4 9 13 4 17 6 9 15 0
2018-2019 Golden Knights de Vegas LNH 50 13 29 42 30 7 2 6 8 2
Totaux LNH 874 233 455 688 414 79 22 36 58 38

Statistiques internationalesModifier

Statistiques par compétition
Année Équipe Évènement PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2007   États-Unis Championnat du monde 7 4 4 8 2 0 5e place
2010   États-Unis Jeux olympiques 6 1 2 3 0 +2   Médaille d'argent
2012   États-Unis Championnat du monde 8 3 6 9 0 +6 7e place
2013   États-Unis Championnat du monde 10 7 8 15 6 +7   Médaille de bronze
2014   États-Unis Jeux olympiques 6 2 0 2 0 0 4e place

Trophées et honneurs personnelsModifier

  • 2004-2005 :
    • nommé dans l'équipe des recrues de la WCHA.
    • nommé recrue de la saison de la WCHA.
    • champion de la NCAA avec les Pioneers de Denver.
  • 2005-2006 :
    • nommé dans la première équipe d'étoiles de la WCHA.
    • nommé dans la deuxième équipe d'étoiles de la région Ouest de la NCAA.
  • 2006-2007 : nommé dans l'équipe des recrues de la LNH.
  • 2007-2008 : sélectionné au 56e Match des étoiles de la LNH (ne participe pas).
  • 2010-2011 : participe au 58e Match des étoiles de la LNH.

RéférencesModifier

  1. (en) « Hockey - Yan Stastny, un Américain slovaque qui parle français », sur www.ledevoir.com (consulté le 11 mai 2018).
  2. (en) « Paul Stastny showing skills only genes can provide », sur www.espn.com (consulté le 11 mai 2018).
  3. (en) « USHL 2003-04 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 11 mai 2018).
  4. (en) « WCHA 2005-06 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 11 mai 2018).
  5. (en) « Avalanche Signs Paul Stastny », sur Colorado Avalanche (consulté le 11 mai 2018).
  6. (en) « Stastny following father's footsteps in more ways than one », sur www.espn.com (consulté le 11 mai 2018).
  7. (en) « Stastny has a leg up », sur www.rockymountainnews.com (consulté le 11 mai 2018).
  8. (en) « Avs defenceman Liles gives up No. 26 so Stastny can wear father's number », sur www.thehockeynews.com (consulté le 11 mai 2018).
  9. (en) « Canadiens 8, Avalanche 5 », sur Colorado Avalanche (consulté le 11 mai 2018).
  10. (en) « Streak longest in NHL since Heatley's 22 in '05 », sur www.espn.com (consulté le 11 mai 2018).
  11. « Paul Stastny - Statistiques », sur www.nhl.com
  12. (en) « Stastny Out Two to Three Weeks », sur Colorado Avalanche (consulté le 11 mai 2018).
  13. « Cinq ans de plus pour Paul Stastny », sur www.rds.ca (consulté le 11 mai 2018).
  14. « Paul Stastny signe avec les Blues », sur www.rds.ca (consulté le 11 mai 2018).
  15. « Les Jets s'offrent le centre des Blues Paul Stastny », sur www.rds.ca (consulté le 11 mai 2018).
  16. (en) « Paul Stastny's Conference Call with NHL Media Members », sur Colorado Avalanche (consulté le 11 mai 2018).
  17. (en) « IIHF World Championship 2007 – Three best players of each team selected by coaches », sur www.iihf.com (consulté le 11 mai 2018).
  18. (en) « Stastny named captain for U.S. team at Worlds », sur www.nhl.com (consulté le 11 mai 2018).
  19. (en) « Paul Stastny hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.