Paul Henri Graf

sculpteur français

Paul Henri Graf né le à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et mort le à Terrasson-Lavilledieu (Dordogne) est un sculpteur français.

Paul Graf
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Paul Henri BonnissantVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Maîtres
Distinctions

BiographieModifier

Paul Henri Graf naît Paul Henri Bonnissant le à Boulogne-sur-Mer d'Isabelle Marie Joséphine Bonnissant, couturière. En 1881, elle épouse Pierre Graf, plombier, qui, en reconnaissant l'enfant d'Isabelle, donnera son nom à Paul Henri[1].

Paul Henri Graf est élève des académies de Boulogne-sur-Mer et expose pour la première fois à Paris au Salon des artistes français de 1892. Boursier de sa ville natale, il rejoint, vers 1893, les Beaux-Arts de Paris où il est élève de Gabriel-Jules Thomas Hubert Ponscarme et Auguste Patey. Il est reçu au premier essai du concours de Rome et obtient le premier prix Chenavard en 1902.

L'état lui passe commande, en 1904, de deux hauts-reliefs en marbre, La Sculpture et la Peinture et L'Architecture et l'Archéologie, pour la façade du musée Bargoin de Clermont-Ferrand[2].

Une partie de son œuvre est consacrée à la représentation du monde du travail.

Il est membre perpétuel de la Société des artistes français et secrétaire général de l'Association des anciens élèves de l'École national supérieur des beaux-Arts.

Lors de la Première Guerre mondiale, en 1915, il est mobilisé à la 13e section des infirmiers, nommé caporal le et démobilisé le [3].

il meurt le à Terrasson-Lavilledieu[4].

DistinctionsModifier

Paul Henri Graf est nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur par décret du . Il est nommé officier d'Académie le puis officier de l'Instruction publique le [3].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Monument aux morts, Terrasson-Lavilledieu.
 
Mineur, ou Monument aux victimes du travail (1925), Carmaux, square Gabriel-Bousquet.

Notes et référencesModifier

  1. « acte de naissance no 1319 avec mention marginale de reconnaissance », sur les archives départementales du Pas-de-Calais (consulté le ), p. 773.
  2. Celestin Landrin, « Paul Henri Graf », La revue des artistes du Nord, no 13,‎ , p. 219 (lire en ligne, consulté le ).
  3. a b c et d « Le dossier de Légion d'honneur de Paul Henri Graf », sur La base de données Léonore aux archives nationales (consulté le ).
  4. Patricia, « Graf sculpteur », sur e-monumen.net, (consulté le ).
  5. « Monument au capitaine Ferber – Boulogne-sur-Mer » sur e-monumen.net.
  6. « Mineur, ou Monument aux victimes du travail – Carmaux » sur e-monumen.net.
  7. Notice no IA51000531, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. « Les statues du Louvre - La statue du Comte Denys de Damrémont » sur paristoric.com.
  9. Notice sur l'œuvre, jipai.over-blog.com.
  10. Notice no PA24000090, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externesModifier